Plus de 88 millions $ injectés dans les infrastructures gatinoises

Marie Pier
Marie Pier Lécuyer
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Jusqu’à la fin de l’automne, les citoyens de Gatineau devront cohabiter avec les pelles mécaniques, cônes orange et autres machineries alors que plus de 88 millions $ seront investis pour des travaux de tout ordre sur l’ensemble du territoire.

Le maire Marc Bureau en a fait l’annonce en compagnie du conseiller Luc Montreuil, président du comité des immobilisations et du budget. «Comme la plupart des villes québécoises et canadiennes, Gatineau doit relever le défi important que représente la mise à niveau de ses infrastructures», a-t-il indiqué d’entrée de jeu.

Les 88 millions $ sont divisés en cinq grands chantiers. Un montant de 20 millions $ servira aux travaux dans les édifices et usines, tandis que 30 millions $ iront dans le réseau routier. L’aménagement des parcs et des espaces verts reçoit une enveloppe de 17 millions $, annoncée plus tôt en juin. Les aqueducs et les égouts de Gatineau bénéficient d’une somme de 17 millions $, alors que les quatre millions $ restants iront pour d’autres travaux divers.

Cette enveloppe se situe dans la moyenne annuelle de 90 millions $ qui sont injectés dans les infrastructures depuis 2009. Entre 2002 et 2005, ce chiffre frôlait 40 millions $. «On a multiplié par dix le montant d’argent qu’on va chercher en termes de subventions», précise le maire.

Afin d’investir le plus de sommes possibles dans ses infrastructures, la Ville de Gatineau tente d’aller chercher le plus grand nombre de sources de revenus et subventions, en plus d’utiliser une partie de son budget de fonctionnement, soit 23 millions $ pour 2012. Un montant de 3,2 millions $ provient aussi du nouveau fonds dédié aux infrastructures mis en place cette année. Entre 2002 et 2005, la Ville recevait 3,5 millions $ en subventions gouvernementales. Entre 2006 à 2012, la moyenne se situe à près de 35 millions, en excluant le projet du Rapibus.

Vu que les infrastructures se font parfois plus vieillissantes et que Gatineau continue à prendre de l’expansion, il faut augmenter les sommes investies, selon Marc Bureau. Rappelons que la ville a grandi de 40 000 habitants au cours des dix dernières années.

Alors que les cônes orange et les chantiers de construction seront présents en grand nombre, le maire Marc Bureau a lancé un appel à la prudence et à la patience sur les routes. Et bien que les travaux aient des impacts sur le réseau routier, ce dernier croit que les citoyens sont indulgents face à la situation quand il s’agit d’améliorer les choses.

Le réseau routier

Parmi les investissements qui seront réalisés dans le réseau routier gatinois, on retrouve notamment le réaménagement du boulevard Maloney Est (phase 2 – carrefour giratoire/boulevard de l’Aéroport), de l’intersection du boulevard Saint-Joseph et de la rue Jean-Proulx (carrefour giratoire et approche nord) et du boulevard Wilfrid-Lavigne, entre John Egan et Principale. Le boulevard Saint-Joseph entre Valin et Jean-Proulx nord subira aussi une cure de rajeunissement.

Des travaux seront aussi réalisés sur les rues des Oliviers, du Vallon, Donaldson et des Laurentides ainsi que Maloney Ouest et Labrosse. Ces travaux seront financés avec le nouveau fonds dédié aux infrastructures, au coût d’environ trois millions $.

Aqueduc et égouts

Un montant de 17 millions $ sera consacré aux réseaux d’aqueduc et d’égout. Par le biais du programme de réfection des réseaux routiers, d’aqueduc et d’égouts, des travaux seront réalisés entre autres sur les rues Bélanger, Church, James, des Servantes, Saint-Jean-Baptiste, Victor-Lacelle, d’Auvergne, Reims, Papineau et Vaudreuil.

Travaux dans les édifices et les usines

Les quelque 20 millions $ qui seront consacrés aux édifices et usines de Gatineau serviront notamment pour la Maison du citoyen, les ateliers du secteur de Hull, l’édifice Pierre-Papin, la place des Pionniers, l’usine de production d’eau potable et l’usine de traitement des eaux usées du secteur de Gatineau.

Plusieurs centres communautaires et arénas feront aussi l’objet de rénovations ou de mises à niveau.

Parcs et espaces verts

Annoncés un peu plus tôt en juin, les investissements dans l’aménagement de parcs et d’espaces verts sont divisés, alors que 12 millions $ ira pour les parcs municipaux, dont 3,5 millions $ aux sentiers récréatifs et 1,6 million $ ira pour des travaux d’embellissement urbain dans différentes rues du centre-ville. Une somme de 100 000$ servira à l’aménagement et l’entretien de jardins communautaires et collectifs.

Quelques autres travaux

Les quatre millions restants serviront notamment à réaménager les rampes de mise à l’eau du secteur de Masson-Angers et du parc Sanscartier ainsi qu’à reconstruire des ponceaux et stabiliser certaines pentes.

Organisations: Marc Bureau, Ville de Gatineau, Church Maison du citoyen

Lieux géographiques: Gatineau, Saint-Joseph, Boulevard Maloney Est Boulevard de l’Aéroport Rue Jean-Proulx Boulevard Wilfrid-Lavigne Laurentides Maloney Ouest Labrosse Saint-Jean-Baptiste Auvergne Vaudreuil Secteur de Hull Place des Pionniers Secteur de Gatineau.Plusieurs Secteur de Masson-Angers Parc Sanscartier

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires