Luc St-Jacques approché par un parti politique

Benoit Sabourin
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Le courtier immobilier et candidat défait aux élections municipales de 2009 dans le secteur de Buckingham, Luc St-Jacques, a confirmé plus tôt la semaine dernière les informations obtenues par Le Bulletin selon lesquelles il a été approché par un parti politique provincial.

Luc St-Jacques a été approché par un parti politique provincial ces dernières semaines.

M. St-Jacques, qui a également été président du Regroupement des gens d’affaires de la Basse-Lièvre, conseiller municipal à Val-des-Monts de 2005 à 2007 et maire suppléant de cette même municipalité de 2007 à 2009, a confié en entrevue téléphonique avoir reçu des coups de fil d’un parti qui serait intéressé à ses services. Il n’a toutefois pas voulu préciser lequel.

«On a placé des coups de téléphone à mon endroit mais je ne peux pas en dire plus pour l’instant, a-t-il indiqué. Je ne veux rien dire trop rapidement tant que rien n’est décidé.»

L’homme d’affaires bien connu dans la région ne ferme pas la porte aux offres qui lui seront faites. Il affirme être présentement en «sérieuse réflexion» et doit rappeler le parti concerné dans les prochaines semaines. «Les quatre années que j’ai passées en tant que conseiller municipal à Val-des-Monts m’ont vraiment donné l’amour de la politique», a-t-il dit.

Les dernières élections provinciales au Québec remontent au 8 décembre 2008. Norman MacMillan (Parti libéral) avait alors remporté le scrutin dans la circonscription de Papineau avec une majorité de 5112 votes sur son plus proche rival de l’époque, Gilles Hébert (Parti québécois). Au Québec, le mandat d’un gouvernement a une durée maximale de cinq ans.

Organisations: Parti libéral, Parti québécois

Lieux géographiques: Val-des-Monts, Québec, Papineau

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires