Audrey Yank représentera la jeunesse canadienne à Cancun

Marie Pier
Marie Pier Lécuyer
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Sommet des Nations-Unies sur le climat

Passionnée par l'environnement, Audrey Yank vivra une expérience unique du 29 novembre au 10 décembre prochain, alors qu'elle sera l'une des membres de la délégation de la jeunesse canadienne (DJC) lors du Sommet des Nations Unies sur le climat.

Audrey Yank est sensibilisé aux problématiques du climat.

Étudiante au baccalauréat en génie des bioressources à l'Université mcGill et originaire du secteur de Buckingham, Audrey Yank sera l'une des quatre québécoises au sein de la délégation canadienne qui regroupera 29 jeunes de 18 à 29 ans d'un peu partout au pays.

Elle sera donc de ceux qui se rendront à Cancun, au Mexique, le temps de quelques jours, afin de représenter la jeunesse canadienne lors de la prochaine ronde des négociations des Nations Unies sur les changements climatiques.

Le but de la jeune délégation sera de représenter la voix et les opinions de la jeunesse du pays lors des rencontres historiques et de promouvoir un accord global juste et approprié pour répondre au défi actuel des changements climatiques. «C'est une occasion de donner une place aux jeunes du Canada, indique Audrey Yank. Nous venons d'un peu partout pour rejoindre le plus de gens possibles et sensibiliser la jeunesse aux changements climatiques.»

Rappelons que les conférences des Nations-Unies sont des endroits où les pays négocient pour préserver le climat. Ces négociations se font dans le but de parvenir à un nouvel accord international permettant aux différents pays de répondre à la crise climatique avant 2012, alors que le Protocole de Kyoto prendra fin dans sa forme actuelle.

Pour Audrey Yank, c'est un bonheur de pouvoir prendre part à cet événement. «Je suis vraiment heureuse de faire partie de l'équipe pour représenter la jeunesse canadienne, affirme-t-elle. C'est l'opportunité pour tous les jeunes de s'exprimer et de demander à notre gouvernement d'agir pour le climat.»

En plus d'être sur les lieux lors des négociations, Audrey Yank rencontre aussi des élèves de différents établissements à quelques semaines des négociations. Après avoir rencontré ceux de l'école secondaire Hormisdas-Gamelin (ESHG), elle ira à la Polyvalente Le Carrefour et au Cégep de l'Outaouais notamment afin de sensibiliser ceux-ci et les informer sur les enjeux et leurs impacts. «En rencontrant les élèves dans les écoles, je souhaite les engager davantage sur la question des changements climatiques», ajoute l'étudiante.

Une fois à Cancun, le rôle du grouper sera d'organiser des actions afin de manifester les inquiétudes des jeunes sur la question climatique, mais aussi de discuter et rencontre les délégations d'une peu partout dans le monde. «On va montrer nos positions face à certains sujets de négociations là-bas», précise-t-elle.

Mais le but et l'impact que souhaite avoir la délégation canadienne est surtout de sensibiliser les gens et rapporter ce qui se passera lors des négociations. «On va amener un autre côté de la médaille», ajoute Audrey Yank.

L'étudiante croit d'ailleurs qu'elle reviendra du Mexique avec un bagage d'apprentissage supplémentaire, notamment sur le fonctionnement dans le système international.

Audrey partagera à quelques reprises durant le Sommet des Nations Unies sur le climat ses impressions et expériences vécues à Cancun. Vous pourrez suivre le tout sur Info07.com

Organisations: Université mcGill, école secondaire Hormisdas-Gamelin, ESHG

Lieux géographiques: Cancun, Mexique, Secteur de Buckingham Canada Carrefour Sommet des Nations Unies

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires