Gatineau surveille les «igloo-mobiles»


Publié le 15 février 2017

©TC Media - Pascal Laplante

FAITS DIVERS. Le Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG) a à l'œil les véhicules qui ne sont pas déneigés et qui circulent présentement sur les routes.

Les précipitations des derniers jours ont été importantes. Cependant, une voiture doit être déneigée par son conducteur en tout temps. Les récalcitrants pris en défaut s'exposent à des amendes. Le SPVG a émis près d'une cinquantaine de constats en 2017 au total en lien avec des infractions du Code de la sécurité routière.

Nommés «Igloo-mobiles», les véhicules dont le pare-brise ou les vitres ne sont pas entièrement dégagés, les phares ou les rétroviseurs ne sont pas nettoyés s'exposent à un constat d'infraction.

Une personne qui laisse un amas de neige sur le toit et qu'il y a risque de se détacher du véhicule, cela peut causer un risque pour la sécurité et un constat peut être remis à l'automobiliste.

La police peut interdire une personne de quitter les lieux après avoir été immobilisé pour une telle infraction et exiger que l'automobiliste déblaie son véhicule.

Les constats émis

Le SPVG a remis trois constats parce que les phares, feux et réflecteurs n'étaient pas dégagés. Un constat de 137$ a été remis à ces automobilistes récalcitrants.

L'automobiliste est passible d'une amende (plus les frais) de 169$ pour une personne qui ne dégage pas ses vitres et son pare-brise. À Gatineau, 40 constats jusqu'à présent ont été remis depuis le 1er janvier.

Enfin, six constats pour avoir laissé une matière quelconque se détacher du véhicule en mouvement ont été émis. Une facture de 107$.