Sections

Une hausse de taxes plafonnée et des économies dans la masse salariale pour Sylvie Goneau


Publié le 27 septembre 2017

Sylvie Goneau promet de plafonner la hausse de taxes à l'indice du prix à la consommation, et trouvera le reste de l'argent dans la révision des dépenses et notamment la baisse de la masse salariale.

Présentant ses grands enjeux de campagne, la candidate à la mairie a indiqué que cette hausse de taxes à l'IPC comprendra aussi la taxe dédiée de 1% pour les infrastructures.

Ainsi, sur la hausse de la taxe, 1% ira pour les infrastructures et le reste du montant ira pour le budget régulier. Pour compenser le manque à gagner pour le budget avec la hausse habituelle des dépenses chaque année, elle entend poursuivre le travail de révision des dépenses.

«Il y a des économies à faire dans la masse salariale par attrition», soutient Mme Goneau, ajoutant qu'en 2017, 171 employés de la Ville étaient prêts à prendre une retraite. Il n'a pas voulu s'avancer sur le nombre de postes qui ne serait pas remplacé dans cette situation, souhaitant revenir plus tard avec son cadre financier.

Sylvie Goneau souligne aussi que les services seront revus et priorisés. Le déneigement, entre autres, sera une priorité et le budget pourrait augmenter. Outre les services prioritaires, l'offre de service complémentaire (par exemple les activités sportives, les camps de jours, etc.) pourrait être revue par un futur conseil. La candidate à la mairie n'a pas avancé d'exemple de service qui pourrait être touché, affirmant que le travail sera réalisé pendant le mandat.

En ce qui concerne les infrastructures, Sylvie Goneau a annoncé son intention de ne pas proposer de travaux additionnels à ceux prévus présentement au Programme triennal d'immobilisation (PTI). Comme la Ville n'est pas en mesure de réaliser tous les travaux en ce moment, il ne servirait à rien d'ajouter des projets, indique-t-elle. «Je préfère que les citoyens gardent l'argent dans leur poche plutôt que dans les coffres de la Ville.»  

Parmi ses autres projets, Sylvie Goneau a l'intention d'éliminer la bureaucratie administrative à l'urbanisme et donner des outils au service d'ingénierie pour que les permis puissent être émis plus rapidement.

Elle promet aussi un employé membre de son cabinet dédié aux gens d'affaires. Cette personne sera responsable de rencontrer les gens qui vivent des difficultés avec la Ville pour les aider à trouver une solution. «On pourra régler les problèmes au fur et à mesure qu'ils seront soulevés.»