La MRC de Papineau veut fournir un service Internet haute vitesse à plusieurs municipalités

Publié le 15 février 2017

Les élus de Papineau croit que l'Internet haute vitesse est une base pour créer du développement économique.

©Photo TC Media- Jessy Laflamme

POLITIQUE. La MRC de Papineau veut offrir un service Internet haute vitesse dans des régions du territoire peu ou mal desservies.

Pour ce faire, les élus de Papineau déposeront une demande d'aide financière, en partenariat avec Internet Papineau, dans le cadre du programme fédéral Brancher pour innover et du programme provincial Québec Branché en vue de réaliser son projet Fibre à la maison (FTTH).  

Le but est d'offrir dans certains centres villageois, dont Montpellier, Saint-Sixte, Lac-des-Plages, Chénéville, Duhamel, Ripon, Namur, Saint-Émile-de-Suffolk, Val-des-Bois et Bowman, la possibilité d'avoir un branchement de fibre optique jusqu'à la maison, et ainsi, permettra l'accès à un service Internet haute vitesse aux résidents, organismes et entreprises.

La MRC de Papineau et les municipalités disposent présentement d'un réseau de fibre optique qui deviendrait la base du projet de FTTH. Le projet se réaliserait en plusieurs phases échelonnées sur une période de 2 à 4 ans. Le coût du projet se chiffre à 8 millions $. La MRC espère obtenir 75 % du financement en subventions. Le 2 millions $ seraient payés par un règlement d'emprunt.

La MRC de Papineau se dit avant-gardiste dans ce domaine, car elle s'est dotée d'un réseau de fibre optique sur son territoire en 2005 au coût de 1,3 million $. En 2014, elle a investi un montant additionnel de 350 000 $ pour développer son réseau en offrant un service de téléphonie VoIP à 19 municipalités de la MRC, soit pour les mairies, les casernes de pompier, les bâtiments municipaux, etc. Ce réseau et service de téléphonie permettent également à la Coopérative de santé du nord de la Petite-Nation, le Marathon Canadien de Ski, la municipalité de Notre-Dame-de-la-Salette, la firme Servitech et Internet Papineau, entre autres, de bénéficier d'équipements de télécommunications de pointe.

En 2015, un nouveau montant de près de 450 000 $ a été investi par la MRC pour optimiser son réseau de commutateurs et augmenter la vitesse de celui-ci en passant d'un gigaoctet (Go) à dix gigaoctet (Go). Grâce à cet investissement, la MRC a assuré la fiabilité et la viabilité de son réseau pour les dix prochaines années.

C'est donc une somme de 2,1 millions $ qui a été investie dans le réseau de fibre optique que ce soit pour le maintien des équipements ou pour l'ajout de services offerts aux municipalités ou aux citoyens.

C'est la base pour avoir la téléphonie et il faut Internet haute vitesse pour être en mesure d'attirer des commerces dans la région. Stéphane Séguin

La MRC de Papineau espère maintenant pouvoir fournir l'Internet haute vitesse aux centres villageois. Les élus ont décidé d'investir 24 000 $ pour engager une ressource qui aidera à la rédaction de la demande de subvention.

«Avec Internet Papineau, nous avons un bon levier pour obtenir une subvention», croit le maire de Montpellier Stéphane Séguin qui a initié un sondage concernant les services Internet et téléphonie dans plusieurs municipalités de la MRC de Papineau. L'objectif était de connaître comment les citoyens étaient desservis à ce niveau et leurs besoins.

«C'est la base pour avoir la téléphonie et il faut Internet haute vitesse pour être en mesure d'attirer des commerces dans la région», affirme M. Séguin.  

Le gouvernement du Canada s'est engagé à affecter 500 millions $ afin de financer un nouveau programme fédéral (Brancher pour innover) visant à fournir à ceux qui n'en ont pas ou à améliorer les services d'Internet à large bande. Le programme s'échelonne sur cinq ans, jusqu'en 2021.

Le gouvernement du Québec s'est aussi engagé à allouer 100 millions $ pour financer un nouveau programme (Québec Branché) afin de soutenir des projets visant à offrir aux citoyens, aux entreprises et organismes situés en milieu rural un service Internet haute vitesse.