La distance minimale exigée entre deux bars sur le point de disparaître


Publié le 17 février 2017

Échec et Malt

GATINEAU. Deux bars pourraient s'installer un à côté de l'autre à Gatineau dans les prochains mois si le règlement omnibus présenté il y a quelques semaines par la Ville est adopté.

Absent lors de la présentation du règlement omnibus en comité plénier, ce changement à la réglementation sur la distance minimale entre deux bars est toutefois noté dans l'avis public publié par la Ville cette semaine.

Depuis quelques années, Gatineau impose une distance de 200 mètres entre deux bars en plus d'une superficie maximum pour les bars dans un quartier. Le règlement omnibus faisait déjà mention d'un changement dans le calcul de la superficie ce qui pourrait permettre plus de bars dans un quartier.

Mais ils pourront dorénavant s'installer un à côté de l'autre si le règlement est accepté. Ce facteur a joué il y a quelque temps dans le projet d'Échec et Malt qui s'était installé sur la promenade du Portage, mais qui a dû fermer ses portes, incapable d'avoir un permis de bars puisqu'il ne respectait pas cette distance minimale avec un autre bar.

Mauvaise gestion

Pour le président du Comité consultatif d'urbanisme, Richard Bégin, cette distance minimale entre deux bars n'a pas sa raison d'être. «Ça pose problème pour la promenade du Portage et la rue Principale, entre autres», a-t-il souligné.

Le règlement avait été mis en place pour régler les problèmes de la promenade du Portage, entre autres. «Les choses ont changé depuis ce temps, estime le conseiller. Je ne pense pas que c'est une bonne façon de gérer les problèmes. Je ne vois pas de raison de maintenir cette façon de faire.»

Ce dernier estime que les rues d'ambiance dans les grandes villes ont toutes des bars regroupés et que ça aide à attirer la clientèle.

Il souligne d'ailleurs que si Gatineau laisse tomber la règle sur la distance minimale, elle ne laisse pas tomber la règle sur l'espace maximum que les bars peuvent occuper dans un quartier. Ce quota va permettre la gestion des bars dans les secteurs comme la promenade du Portage, souligne-t-il.