La 10e condamnation d’un multirécidiviste lui vaut 8 mois de détention


Publié le 14 février 2017

Un citoyen fera face à la justice pour avoir conduit son véhicule en état d'ébriété.

©Depositphotos.com

JUSTICE. Un multirécidiviste qui en était à sa 10e arrestation pour conduite avec les capacités affaiblies a été condamné à huit mois de détention par la Cour du Québec.

Michel Poulin avait été appréhendé à l’été 2016 pour ivresse au volant, à Papineauville.

Le multirécidiviste a plaidé coupable à des accusations de méfait et de conduite avec les capacités affaiblies. L’homme a été condamné à huit mois de détention, suggestion commune de la Couronne et de la défense. Avec la détention préventive, c’est 7 mois et 21 jours que l’homme devra passer derrière les barreaux.

Le tribunal lui a aussi imposé une interdiction de conduire de trois ans.

C’est un citoyen qui avait contacté les policiers pour signaler la conduite de l’accusé. Le motocycliste avait remarqué la conduite erratique de l’automobiliste. Ce dernier aurait évité de justesse une collision avec l’homme. Ce dernier s’était engagé sur la route 148 sans allumer les phares de sa voiture.

Le taux d’alcoolémie de l’homme était du double de la limite permise. Lors de son enquête caution, l’accusé avait indiqué au tribunal ne pas avoir bu depuis huit ans. . Il avait affirmé ce soir-là avoir bu de la sangria avec de la glace.

L’homme de 49 ans, une fois dans l’autopatrouille, se serait volontairement frappé la tête contre le grillage, dans le véhicule, provoquant ainsi un saignement et salissant les bancs.

Lors de sa remise en liberté, l’homme s’était vu imposer de sévères conditions, dont un dépôt de 20 000$.

Il s’agissait d’une dixième offense en semblable matière pour Michel Poulin. La dernière fois que l’homme s’était fait épinglé en état d’ébriété remonte à il y a quatorze ans. Il avait à ce moment été condamné à six mois de prison.