Sections

Guignolée des médias : 8 017 $ à Buckingham et Masson-Angers


Publié le 7 décembre 2017

Une dizaine de bénévoles ont bravé le froid à l’intersection Laurentides-Neuville à Angers, entre 6h et 9h le 17 décembre, pour amasser des sous afin d’aider la communauté.

©Photo TC Media - Louis-Charles Poulin

GÉNÉROSITÉ. La 17e Grande guignolée des médias aura permis d’amasser 8 017 $, uniquement dans les secteurs de Buckingham et de Masson-Angers, au profit de la Mie de l’Entraide. 

Ce qui représente une hausse par rapport à 2016, alors que 7 238 $ avait été amassés à Buckingham et Masson-Angers. «On est très content et fiers», mentionne la directrice-adjointe à la Mie de l’Entraide, Tamara Léon, qui précise que ce montant servira principalement à l’achat de nourriture manquante pour permettre à l’organisme d’offrir des dépannages alimentaires de qualité aux personnes démunies résidant dans le secteur.

Des bénévoles, dont des représentants de différents médias régionaux, étaient présents aux intersections MacLaren Est-Bélanger à Buckingham, Georges-Fillion à Masson et Laurentides-Neuville à Angers, le 7 décembre, de 6h à 9h. Les automobilistes ont été nombreux à descendre leur fenêtre et à tendre le bras pour faire un don de quelques sous, de 2 $, de 5 $, de 10 $, de 20 $ et même quelques rares 50$ et …100$! Certains automobilistes ont aussi offert des denrées alimentaires.  

Le Bulletin était présent à l’intersection située à Angers et a constaté qu’autant les jeunes automobilistes que les moins jeunes donnaient généreusement avec le sourire aux lèvres. Onze bénévoles étaient présents à l’intersection Laurentides-Neuville, ce qui a permis d’amasser 3 356 $ uniquement à cet endroit pour la Mie de l’Entraide.

Photo TC Media - Louis-Charles Poulin

«Je suis là pour aider les gens qui sont dans le besoin. C’est le fun, car beaucoup de gens donnent des dons», a confié un bénévole, Michel Charron, sur place. «Ce n’est pas drôle d’avoir faim et je pense que la Mie de l’Entraide apporte beaucoup de positif à ce niveau dans la communauté», mentionne Normand Stooke, un autre bénévole qui était présent et qui invite la population à faire preuve de générosité tout au long de l’année.

À noter que les gens peuvent encore faire des dons par Internet au www.guignolee.caou par texto (5 $) au numéro 20222 en inscrivant le mot "noel gatine" (sans majuscule, sans accent). Des tirelires sont aussi dans les autobus de la STO.