Carrières Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Société

Retour

16 Mars 2017

Louis-Charles Poulin - lcpoulin@lexismedia.ca

Les grandes lignes du projet de sentier du Lièvre Ouest sont connues

©Photo TC Media - Louis-Charles Poulin

PROJET. Plusieurs citoyens ont assisté à la rencontre d’information à propos du projet du sentier polyvalent du Lièvre Ouest sur lequel travaillent la Ville de Gatineau, la firme de consultants Nova Sylva et Énergie Brookfield.

Le nouveau sentier, qui sera accessible à pied, à vélo, en skis de fond et en raquettes, sera d’environ 5,5 km. Il longera la rive ouest de la rivière du Lièvre entre le pont Brady à Buckingham et la Route verte à Masson. Pour ce faire, il doit passer sur une portion des terrains d’Énergie Brookfield qui a accepté de louer l’espace nécessaire à la municipalité pour la somme annuelle de 1 $ pour les 50 prochaines années. «En faisant des projets comme ça, c’est toujours préférable d’avoir des partenaires», souligne le conseiller municipal de Masson-Angers, Marc Carrière, qui est bien heureux qu’Énergie Brookfield accepte d’ouvrir l’accès à ses terrains à la population. Pour la Ville de Gatineau, la réalisation de ce sentier représente un investissement de 2 millions $ déjà prévu au plan de développement intégré. La municipalité aura la responsabilité de surveiller et d’entretenir le parcours et ses aires d’interprétation, d’observation et de repos.

«La participation citoyenne m’a impressionné, surtout pour une journée de tempête. Ça démontre clairement qu’il y a de l’intérêt pour ce genre de projet-là», estime M. Carrière qui mentionne que ce projet permettra de mettre en valeur la richesse historique, patrimoniale et naturelle du secteur. Le conseiller de Buckingham, Martin Lajeunesse, croit lui aussi que ce projet sera bénéfique pour le secteur. «Ça va nous permettre de sécuriser la rue Georges pour les cyclistes. Il y a des endroits où il n’y a pas assez de place sur la rue Georges pour mettre une piste cyclable», dit celui qui était également impressionné par le nombre de personnes s’étant déplacées pour en apprendre plus sur le projet. «On avait une belle présentation et la salle était pleine de citoyens qui semblaient contents du projet», remarque-t-il.  

Les deux conseillers mentionnent que des appels d’offres et des études seront réalisés dans les prochains mois afin de pouvoir amorcer la première phase des travaux en 2018. 

©Carte - Gracieuseté de la firme de consultants Nova Sylva

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Réalisé par