Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Football

Retour

09 mai 2017

Louis-Charles Poulin - lcpoulin@lexismedia.ca

«Il y a une place pour les filles» chez les Tigres

©Photo TC Media - Louis-Charles Poulin

FOOTBALL. Les Tigres de l’école secondaire Hormisdas-Gamelin (ESHG) cherchent constamment à innover et souhaitent maintenant  intégrer davantage les filles au sein de leurs formations.

«Cette année, je me suis dit qu’il fallait aller chercher les meilleures athlètes, que ce soit des gars ou des filles. Le football est de plus en plus technique et il y a une place pour les filles», affirme l’entraîneur-chef des Tigres, Michel Roy. Il précise qu’une dizaine de filles ont déjà évolué avec son équipe par le passé, mais que cette année il souhaite faire encore plus d’efforts afin de bien les encadrer.

Âgée de 15 ans, Laurie-Ange Clément entame sa deuxième saison de football avec les Tigres et sa première avec la formation juvénile. La joueuse de ligne défensive mentionne être bien encadrée par l’équipe d’entraineurs. «Ils sont très tolérants et patients. Si je ne comprends pas quelque chose, ils prennent le temps de bien me l’expliquer et c’est très apprécié. Les gars de l’équipe sont très gentils aussi et je suis amie avec eux à l’extérieur du terrain. Les Tigres, c’est vraiment une grande famille», confie-t-elle.

Si j’avais voulu jouer au football, il y a plus de 10 ans, on ne m’aurait probablement pas acceptée. C’est un immense honneur de pouvoir jouer au football aujourd’hui et je remercie les entraîneurs de nous permettre de jouer. -Laurie-Ange Clément

La sportive affirme être en mesure de performer autant que les garçons sur le terrain. «Je trouve qu’on est vraiment égaux. C’est certain qu’il y a des gars qui sont plus forts que moi, mais je suis quand même assez forte», estime-t-elle. Laurie-Ange doit faire face aux athlètes  de ligne offensive de l’adversaire, soit les joueurs les plus imposants. «C’est sûr que c’est intimidant et stressant parfois, mais je suis assez grande et je suis certaine que ça va bien aller», croit celle qui aimerait devenir policière plus tard, donc ne pense pas continuer à jouer au football à un niveau plus élevé.

Sa coéquipière Véronique Jacques, qui évolue à la position de demi de coin, en est à sa troisième saison avec les Tigres et rêve de jouer dans la NFL. «Je veux me rendre le plus haut possible. J’aimerais bien jouer dans la NFL», espère celle qui croit pouvoir couvrir aussi bien les receveurs adverses que les garçons de son équipe. «Je sais qu’il n’y a jamais eu de fille dans la NFL, mais peut-être que les temps vont changer», souhaite l’élève de 3e secondaire qui est bien heureuse que les Tigres acceptent les filles au même titre que les garçons.

Le programme des Tigres compte également une joueuse au niveau benjamin et deux autres chez les cadets.  

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média