Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Hockey

Retour

11 janvier 2018

Antony Da Silva-Casimiro - adasilvacasimiro@lexismedia.ca

Les Flames ne sont plus des canards boiteux

©Guy Deschênes - Photographie

JUNIOR AAA. À leur première année, les Flames de Gatineau ne faisaient pas peur à personne. Des journalistes avaient même osé les surnommer d'un sobriquet peu flatteur. 

Deux ans plus tard, Luc-André Mauzeroll n'a pas oublié. Ni le reste du personnel hockey ou encore les joueurs. On a même conservé les articles en question, prêts à les ressortir si besoin se fait ressentir.

«On s'en souvient encore. On a encore les articles bien en mains. On ne les a pas affichés dans le vestiaire, mais c'est dans notre petite poche. On pourra toujours s'en servir comme source de motivation», a mentionné le directeur général de l'unique club junior AAA en Outaouais.

Leur rentrée dans la Ligue de hockey junior AAA n'a pas retenu l'attention pour les bonnes raisons. Seulement sept victoires en 55 parties. La saison suivante, les Flames ont doublé le nombre de gains, mais ont raté les séries éliminatoires de peu.

Cette saison, il reste encore 13 matchs à disputer et la formation dirigée par Jean-François Lavergne a presque autant de victoires qu'à ses deux premières années avec 21 en 36 rencontres. En fait, ils sont au troisième rang de leur division et cinquième au classement général.

«On est peut-être rentré un peu trop rapidement dans la ligue. Quand tu regardes ailleurs, ils se préparent un an à l'avance. Nous, on a changé de circuit en quelques mois, mais on voulait continuer à avoir une équipe junior à Buckingham.»

«On est en bonne voie pour faire les séries, mais on ne veut pas juste se contenter de ça. Si on termine parmi les quatre premiers, on aura l'avantage de la glace. Et c'est ce qu'on vise», a ajouté Mauzeroll.

En jetant un coup d'œil au classement, on s'aperçoit que rien n'est encore joué. Respectivement en tête de leur section, les Cobras et le Collège Français ont une longueur d'avance. S'en suivent les Panthères, l'Inouk et les Flames alors que quatre points ne les séparent.

C'est sans oublier les Braves et les Rangers, qui avec une série de victoires, pourraient se joindre à cette course pour le top-4 du circuit AAA.

«On n'a pas le choix, il faudra gagner d'ici la fin de la saison pour avoir cette quatrième place. On espère avoir un second souffle pour compléter la saison.»

La nouvelle année n'a cependant pas bien débuté pour la troupe de Buckingham.

Quand on regarde l'alignement pour la partie, on comprend. En raison des conditions météorologiques, certains joueurs n'ont pas pu se rendre à temps. Résultat: 14 patineurs et deux gardiens ont été habillés pour le match qui s'est soldé par un pointage de 5-3 aux mains des Rangers de Montréal-Est.

La fin du calendrier rend le scénario intéressant: les Flames disputeront 10 de leurs 13 dernières parties contre des clubs de division. Comme on dirait au Scrabble, ça compte double, ces matchs-là!

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média