Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

02 Novembre 2018

Yannick Boursier - yboursier@lexismedia.ca

Une coopérative pour aider les aînés

Luc Prud'Homme

©Le Bulletin - Yannick Boursier

Une coopérative sociale est en formation à L’Ange-Gardien dans le but de permettre aux aînés de rester chez eux le plus longtemps possible.

Une réunion se tiendra le 20 novembre de 16h à 18h à la municipalité de L’Ange-Gardien pour discuter de la mise en place de cette coopérative et confirmer les services qui seront offerts par les membres bénévoles.

Le projet vient de l’initiative «Bien vivre chez soi» à laquelle L’Ange-Gardien a participé avec deux autres municipalités de l’Outaouais. Ce travail consistait à cibler les besoins importants pour les aînés sur le territoire et trouver une façon d’y répondre. 

«Ce qui a été priorisé par les aînés, c’était l’entretien et le transport bénévole pour des activités autres que les rendez-vous médicaux», indique le conseiller municipal, Luc Prud’homme.

Une fois le besoin établi, chaque municipalité doit mettre en place un projet pour tenter de le combler. C’est ce qui mène à la création de cette coopérative. Le 20 novembre, ce sera la première rencontre et l’occasion de jeter les bases de ce nouveau projet.

Le but est de pouvoir offrir des services d’entretien ménager et de transport pour les aînés. La nature exacte des services d’entretien sera définie par les membres. Luc Prud’homme souhaite d’ailleurs la participation des futurs utilisateurs le 20 novembre pour aider à définir ces besoins. «La coopérative, vu qu’elle est à sa création, on peut s’adapter aux besoins qui vont ressortir.»

Il espère aussi la participation de gens qui sont prêts à donner de leur temps pour établir la meilleure façon de fonctionner.

Dans le cadre du projet «Bien vivre chez soi», le projet pourrait recevoir un financement pour aider à lancer ses activités. La coopérative amorcera aussi des démarches pour obtenir des subventions pour avoir une permanence. «On a encore 18 mois avec eux l’université (partenaire du projet), mentionne M. Prud’homme. Au terme des 18 mois, il faut que le projet soit capable de vivre de ses propres ailes.»

Si tout va bien, cette nouvelle coopérative pourrait amorcer ses activités au printemps prochain.

Commentaires

5 novembre 2018

Danielle Jean

Bonjour à vous sur ce comité, vous avez des entreprises d'économies sociales sur le terrain qui viennent en aide aux aînées. Malheureusement il y a une pénurie d'employés à la grandeur du Québec, pas seulement dans notre domaine. Devriez peut-être commencer à travaillé avec les organisme existants et ensemble nous pourrons sûrement trouver une solution pour le manque de service. Serrons-nous les coudes. Super beau projet mais???

7 novembre 2018

Luc Prud'homme

Bonjour Mme Jean Nous n'avons absolument pas l'intention d'offrir des services qui sont déjà existants . Les services que vous offrez déjà dans le programme remue-ménage Outaouais ne sont pas ceux visés par notre organisme. On vise plutôt les services d'entretien extérieur et de réparation mineure qui sont les principaux besoins émis lors d'une série de consultations dans le cadre d'une recherche << Bien vivre chez soi >> avec l'UQO . Nous en sommes au tout début du projet et plusieurs choses restent à définir. Nous organisons une rencontre d'information et de consultation mardi le 20 novembre de 16h00 à 18h00 à la mairie de L'Ange-Gardien. On invite tous ceux qui pourraient avoir besoin de différents services pour rester à la maison le plus longtemps possible, on invite aussi toutes les personnes intéressés à être bénévoles et toutes les personnes qui pourraient nous aider à mieux s'organiser. Le projet est en étroite collaboration avec la Table Autonome des Aînés de la MRC des Collines et ils connaissent bien l'ensemble des services déjà offerts dans l'Outaouais. Je suis prêt à travailler avec vous.

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média