Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

05 Novembre 2018

Louis-Charles Poulin - lcpoulin@lexismedia.ca

Encourager la persévérance scolaire par des stages

©La Petite-Nation - Louis-Charles Poulin

Bryan Amiot, de l’École Ste-Famille/aux Trois-Chemins, adore son expérience au sein de Steamatic Buckingham/Petite-Nation.

STAGE. L’entreprise Steamatic Buckingham/Petite-Nation à reçu un prix de sa maison mère pour son engagement social, puisqu’elle accueille deux élèves de l’École Sainte-Famille/aux Trois-Chemins à raison de deux jours par semaine. 

L’objectif est d’offrir à ces jeunes stagiaires, qui ont souvent des difficultés d’apprentissage, l’opportunité d’évoluer au sein de l’entreprise afin de les encourager à persévérer dans leurs études et qu’ils se familiarisent avec le marché du travail, fait savoir l’entreprise spécialisée en restauration après sinistre et nettoyage en tout genre. «Ils commencent dans l’entrepôt avec des tâches pas trop compliqué et ensuite ils vont sur la route avec nos équipes», informe la vice-présidente de Natacha Robitaille. «Ça me motive d’aller sur les urgences, de ramasser et de nettoyer l’entrepôt. Je trouve l’ambiance motivante ici», indique Bryan Amyot, élève de l’École Sainte-Famille de Thurso qui se rend chez Steamatic chaque semaine.

Le directeur de l'école secondaire Sainte-Famille/aux Trois-Chemins de ThursoÉric Sincennes, se réjouit de pouvoir voir ses élèves s’épanouir ainsi. «Nos élèves vont deux à trois jours par semaine en stage dans des entreprises pour développer leur compétence en employabilité et devenir de bons citoyens qui participent à une vie active en société en travaillant. Quand on arrive à 15 ans et qu’on a du retard en apprentissage, souvent on se rend compte que l’école dans sa façon traditionnelle n’est peut-être pas faite pour nous. Ces élèves ont besoin de voir autre chose et c’est ce que le parcours de formation axée sur l’emploi donne comme résultat», mentionne-t-il.

©La Petite-Nation - Louis-Charles Poulin

Steamatic Buckingham/Petite-Nation a remis un chèque de 1000$ à la Fondation de la réussite éducative au Cœur-des-Vallées.

L’agente de développement à la Commission scolaire au Cœur-des-Vallées (CSCV), Sylvie Paul, souligne que ce sont plus d’une centaine d’entreprises sur le territoire, qui comme Steamatic, ont pris l’habitude d’accueillir des stagiaires dans leur milieu. Ce sont principalement les apprenants de l’École Sainte-Famille/aux Trois Chemins, du Centre La Cité, du Centre La Vallon et des élèves avec des limitations qui bénéficient de ces différents partenariats entre la CSCV et les entreprises afin de se familiariser avec un métier semi-spécialisé et s’initier au marché du travail.

Selon elle, l’accès à des stages pour ces élèves donne des résultats positifs. «J’ai en tête un de nos élèves qui en classe était turbulent et il avait de la difficulté avec ses matières. Aujourd’hui, il a sa propre entreprise et est son propre patron. Avec son camion, il va à domicile faire l’installation des pneus. Il a commencé dans un garage avec un stage.

Pour finir, Steamatic Buckingham/Petite-Nation a également donné un chèque de 1000$ récemment à la Fondation de la réussite éducative au Cœur-des-Vallées dans le but que ce montant serve aux élèves de l’École Sainte-Famille/ aux Trois Chemins.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média