Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Sports

Retour

07 Novembre 2018

Yannick Boursier - yboursier@lexismedia.ca

Les yeux sur l’équipe du Québec

Mahika Sarrazin

©Gracieuseté

Après avoir pensé ne plus pouvoir pratiquer son sport, Mahika Sarrazin se retrouve à une décision de se retrouver avec l’équipe du Québec et de participer aux Jeux du Canada.

La jeune gardienne de but fait partie des trois cerbères encore en lice pour faire partie de cette équipe à la veille du camp final d’évaluation qui se tiendra du 20 au 23 décembre.

«On a débuté à 25 gardiennes et là on est rendu à 3, souligne-t-elle. Ce serait vraiment cool de pouvoir aller aux Jeux du Canada. Je vais juste tout donner et faire ce que j’ai à faire. Personne ne va démontrer plus de compétition.»

Mesurant 5’04``, Mahika Sarrazin est de loin la plus petite des trois gardiennes encore en compétition. «C’est sûr que ça me désavantage, reconnaît-elle. Mais, j’ai une bonne vitesse.»

Volonté

On peut aussi dire qu’elle a beaucoup de volonté puisque la jeune gardienne aurait pu ne jamais se retrouver sur la glace. «J’ai été blessé il y a un an et je croyais que je ne pourrais plus aller sur la glace.»

C’est un problème à ses pieds qui auraient pu mettre fin à sa carrière. Après plusieurs tentatives pour trouver une solution., elle a finalement trouvé une solution qui lui permet de pratiquer son sport. «J’ai encore mal, mais je suis capable d’endurer ce mal», explique-t-elle.

Et ça ne semble pas être un problème majeur puisqu’elle connaît un excellent début de saison avec sa nouvelle formation, les Titans du cégep de Limoilou qui évolue dans la ligue collégiale en division 1 féminin.

En trois parties cette saison, elle n’a pas subi la défaite. Elle a aussi réussi deux blanchissages. «Ça va bien, on est une bonne équipe. Je connais un bon début, mais je n’a pas eu beaucoup de lancers.»

Elle est heureuse d’avoir la chance de poursuivre son sport au niveau collégial. C’était un de ses objectifs. Et Limoilou est le premier cégep qu’elle a visité et l’endroit où elle voulait jouer. «C’est un bon programme, il y a un bon encadrement.»

Même si elle se concentre présentement sur ses études et son équipe collégiale, Mahika Sarrazin ne cache pas qu’elle a hâte de savoir ce qui va se passer avec l’équipe Québec. «J’ai hâte que ça se termine», en parlant du camp d’évaluation. Mais pas question de terminer son périple avec l’équipe.

Commentaires

7 novembre 2018

Sylvie Lagacé

Bravo Mahika. Tu es un exemple de détermination et de persévérance. Je suis fière de toi. Tu es mon idole. Xox

7 novembre 2018

Gylberte Couture

Bravo Mahika

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média