Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

07 Février 2018

Marie Pier Lécuyer - mplecuyer@lexismedia.ca

«C’est un bel honneur, il y a tellement de talent au Québec» - Alexandre Archambault

Mort Rose aux Francouvertes

©Photo gracieuseté – Dré Portilla

 À peine un an et demi après sa création, la formation Mort Rose a réussi à se tailler une place parmi la vingtaine d’artistes et groupes qui auront l’occasion de briller au populaire concours-vitrine Les Francouvertes.

Le chanteur et guitariste du groupe Mort Rose, le Gatinois d’origine Alexandre Archambaut est originaire du secteur de Masson-Angers. Installée à Montréal, la formation a vu le jour en 2016 et a sorti cet été un premier EP (mini-album) en poche, intitulé Avoir 20 ans.

Un titre inspiré par la chanson Quand on aime, on a toujours 20 ans de Jean-Pierre Ferland, explique Alexandre Archambault. «On trouvait que ça dégageait bien l’idée de l’ado rebelle et du lover.» Les quatre acolytes dans la jeune vingtaine un peu «lover» proposent une sonorité rock.

Le groupe est né d’une idée d’Alexandre. Il avait un grand désir d’écrire des chansons, mais surtout d’avoir une direction qui lui ressemblait. «On voulait que ça dégage que dans l’amour, il y a des trucs imparfaits», raconte-t-il.

«On a une attitude ado un peu rebelle», enchaîne-t-il.

De participer au concours-vitrine Les Francouvertes est une opportunité de partager leur musique. «C’est une plate-forme pour montrer notre musique au maximum de gens de l’industrie le plus vite possible. (…) C’est une belle façon de passer le mot. Et  c’est un bel honneur, il y a tellement de talent au Québec, on est vraiment honoré, c’est une fierté d’être dans ce concours. On le voit comme une belle réussite.»

Pas question de changer pour l’événement, le groupe veut se présenter tel qu’il est. «On veut être 100% nous-mêmes, un peut tout croche, imparfait. On va rester qui on est.»

Chose certaine, le groupe espère continuer à faire de la musique encore longtemps et voit grand. Déjà, un autre album est en développement. «C’est notre projet de vie, lance-t-il. On veut le pousser à travers le Québec et peut-être un jour en Europe. On aimerait ça que tout le monde sache c’est qui Mort rose.»

Rappelons qu’au fil des années, plusieurs artistes ont participé à l’événement, dont Alex Nevsky, Philippe Brach, Karkwa, Les Sœurs Boulay et Karim Ouellet.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média