Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Sports

Retour

08 Mars 2018

Antony Da Silva-Casimiro - adasilvacasimiro@lexismedia.ca

Ted Butler a toujours le feu sacré

CURLING. Ted Butler n'a rien perdu de sa touche. Ni de sa volonté de vainqueur.  

Le feu sacré brûle toujours en lui. Le finaliste aux championnats canadiens de curling senior il y a trois ans avait un peu disparu des pistes glacées. Après une année sabbatique en 2016 pour des raisons personnelles, Butler était retourné jouer au curling, mais il manquait un joueur compétitif pour compléter son quatuor.

Avoir passé une saison sans avoir la chance de retourner au rendez-vous national n'a fait qu'alimenter son désir de décrocher l'or.

Quand Richard Faguy s'est ajouté comme troisième à son équipe, le calcul a été simple pour ce comptable de profession.

«On a mis comme objectif prioritaire de gagner les Championnats provinciaux, car on voulait retourner aux Championnats canadiens. Après avoir perdu l'or en 2015, ça me donnait le goût d'y retourner. On était passé proche. Avec l'équipe qu'on a, on se donne de bonnes chances de gagner les Nationaux.»

Butler n'a pas perdu la main à Sept-Îles. Le skip de Buckingham a été parfait: neuf victoires, aucune défaite. Si les premiers matchs ont été plus laborieux, avoue le nouveau champion québécois, l'équipe outaouaise n'a cessé de progresser, jouant son meilleur curling lors des matchs importants.

Maintenant, il a obtenu son billet pour Stratford, en Ontario, ville hôtesse de l'épreuve reine pour le circuit senior au pays. Les 14 équipes de curleurs seront divisés en deux divisions.

Le top 4 de chaque division s'affronteront ensuite pour la ronde de championnat et la moitié d'entre eux seront qualifiés pour le carré d'as. Le tout en seulement six jours. «Ça va faire beaucoup de curling en si peu de temps. Il n'y aura pas grande marge d'erreur.»

Ted Butler et sa gang aimeraient bien décrocher le titre de champions canadiens. Et malgré qu'il approche de la soixantaine, le capitaine de la formation buckinoise est loin de tirer sa révérence.

«Le feu (sacré) est encore là. Je veux continuer à jouer, à gagner. On a une équipe compétitive, je ne vois pas pourquoi on arrêterait bientôt. Surtout que si on gagne, on pourrait toujours aller aux Championnats du monde», a laissé entendre Butler.

Mais avant d'y penser, le principal intéressé y va une étape à la fois. Et la prochaine: les Nationaux à Stratford.

La relève en curling

Il y a une relève en curling à Buckingham. Un quatuor masculin a ravi l'or le week-end dernier dans le cadre d'un tournoi du circuit juvénile. Grâce à ce triomphe, l'équipe composée d'Olivier Pelletier-Blanchard, Olivier Bourgault, Zachary Gervais et David Bourque-Thibault a obtenu son laisser-passer pour le championnat provincial U18.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média