Carrières Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

17 Juillet 2018

Louis-Charles Poulin - lcpoulin@lexismedia.ca

Passionnés par les belles d’autrefois

©Le Bulletin - Louis-Charles Poulin

Yvon Bastien et Bobby Daoust ont toujours été propriétaires de voitures d’époque.

VOITURES. Deux résidents de Buckingham, Bobby Daoust et Yvon Bastien, sont passionnés par les voitures d’époque et se déplacent régulièrement avec leur propre modèle dans diverses expositions.   

Bobby Daoust possède une Toyota SupraTurbo 1988 rouge et Yvon Bastien roule au volant d’une Chevrolet El Camino 1987 blanche. Les deux hommes se sont liés d’amitié grâce à leur passion pour les voitures. «Ç’a commencé avec les courses», mentionne M. Bastien.Présentement, ils se déplacent souvent ensemble dans les mêmes événements et font tous les deux partie de l’Association des voitures anciennes de l’Outaouais (AVAO). «On adore ça. Moi j’ai toujours eu des voitures sport depuis que j’ai 18 ans», lance M. Daoust qui possède son modèle actuel depuis plus d’une quinzaine d’années.  

M. Daoust, dont le véhicule est évalué à plus de 20 000 $, mentionne qu’il faut mettre «beaucoup d’amour» sur sa voiture pour qu’elle garde son apparence originale. «J’ai changé le moteur au complet et d’autres pièces à un moment donné et ça m’avait coûté 10 500 $. J’essaye de la garder la plus originale possible. Yvon et moi, on aime surtout garder nos voitures comme elles étaient à l’origine», indique-t-il.  «Ces véhicules-là, ça ne perd pas de valeur avec les années.» 

«J’aime ça la montrer. Moi, c’est surtout les jeunes qui aiment la voir, car c’est une machine qui marche pas mal et qui a un turbo», fait remarquer M. Daoust dont la voiture peut atteindre 255 km/h. «Mais on n’a pas le droit de rouler à cette vitesse-là. C’est écrit dans le livre d’instruction», précise celui qui était récemment à l’Auto Show de l’Encan Larose et à l’exposition de voitures d’époque à Chénéville.

M. Bastien, qui était également à ces deux événements, mentionne lui aussi mettre beaucoup d’argent et de temps afin d’entretenir son véhicule afin qu’il conserve son originalité. «Il faut l’entretenir tous les jours, c’est comme un bébé!» Ce dernier souligne avoir remporté deux prix lors d’expositions grâce à son bolide. D’ailleurs, il mentionne que celui-ci est à vendre, tout comme le modèle de son ami, advenant qu’un acheteur soit prêt à mettre le prix.

 

Celui qui confie avoir la «maladie» ou la «piqûre» des vieilles voitures l’a aussi transmise à son fils qui possède une Chevrolet Corvette 1962. M. Bastien informe que père et fils prendront part à la Woodward Dream Cruise aux États-Unis, comme ils le font depuis quelques années, au mois d’août. Il s’agit d’une promenade entre Détroit et Pontiac Michigan, où se rassemblent environ un million de personnes et plus de 40 000 voitures anciennes. «Woodward, c’est la première rue à avoir été pavée aux États-Unis.»

Voitures buckingham

©Le Bulletin - Louis-Charles Poulin

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Réalisé par