Carrières Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

19 Juillet 2018

Louis-Charles Poulin - lcpoulin@lexismedia.ca

Un circuit de découvertes gourmandes

©La Petite-Nation - Louis-Charles Poulin

Près d’une vingtaine d’entreprises du circuit sont sur le territoire de La Petite-Nation et de La Lièvre.

CIRCUIT. La Table agroalimentaire de l’Outaouais (TAO) a lancé son Parcours Outaouais gourmet 2018-2019 ainsi qu’une toute nouvelle application mobile permettant de localiser les 56 arrêts gourmands du circuit. 

Le Parcours Outaouais gourmet, en résumé, est une carte disponible un peu partout dans la région où l’on retrouve 48 entreprises agrotouristiques et huit marchés publics à visiter. Les quatre coins de l’Outaouais y sont représentés, de Clarendon dans le Pontiac à Grand-Remous dans la Vallée-de-la-Gatineau, de même que Notre-Dame-de-la-Salette sur le territoire des Collines-de-l’Outaouais, en passant par Buckingham à Gatineau et par Chénéville dans Papineau. Les endroits se trouvant sur le circuit offrent tous des produits et expériences incomparables aux gourmands d’ici et d’ailleurs grâce à toute la richesse de leur savoir-faire, estime la chargée de projets de la TAO, Marie-Neige Besner.

Auto cueillette, visites d’entreprises, dégustations ou repas gastronomiques ne sont que quelques-unes des activités proposées aux visiteurs, exprime-t-elle. «Autrefois, le parcours était orienté avec les axes nord-sud-est-ouest. Cette année, pour la première fois, c’est regroupé par MRC pour mieux délimiter le territoire de l’Outaouais», indique-t-elle en spécifiant qu’il s’agit de la troisième édition du Parcours Outaouais gourmet qui est refait aux deux ans. «Le Parcours Outaouais gourmet mènera les gens d’ici et d’ailleurs dans un périple truffé de charmes et de saveurs où chocolateries, fromageries, fermes maraîchères, vignobles, boulangeries, restaurants, vergers et bien plus encore les attendent», renchérit le président de la TAO, Sylvain Lefebvre.

«Le Parcours Outaouais gourmet mènera les gens d’ici et d’ailleurs dans un périple truffé de charmes et de saveurs où chocolateries, fromageries, fermes maraîchères, vignobles, boulangeries, restaurants, vergers et bien plus encore les attendent.» - Sylvain Lefebvre

©Photo gracieuseté

De nombreux acteurs du milieu agrotouristique se sont rassemblés à la Ferme Brylee pour le lancement du Parcours Outaouais gourmet 2018-2019.

La TAO informe que de nombreuses entreprises et kiosques d’information de la région recevront, sous peu, plusieurs cartes destinées aux visiteurs. «Ça permet aux entreprises de se promouvoir entre elles. C’est vraiment ça l’idée du circuit de se promouvoir collectivement», fait savoir Mme Besner. Selon Lise Villeneuve, copropriétaire de la Ferme Brylee à Lochaber, il s’agit d’une belle initiative pour l’ensemble de l’Outaouais. «On a beaucoup de trésors cachés à faire découvrir. Ça nous permet d’avoir une plus grande visibilité et de montrer aux gens ce qu’on fait partout à travers l’Outaouais», estime-t-elle.

Mme Villeneuve remarque que de plus en plus de gens arrivent à sa boutique avec la carte du circuit en main. «Ils font leur propre circuit. Ce sont des gens d’un peu partout, entre autres, de Montréal et d’Ottawa. Je pense que ça incite les gens de la ville à sortir en campagne pour venir voir nos produits et nos services», remarque-t-elle. «Quand ils viennent nous visiter, je vais leur proposer d’aller faire un tour au Verger Croque-Pomme, au vignoble à Ripon, à la fromagerie à Saint-Sixte où à la chocolaterie à Montebello», assure celle qui participe au circuit depuis le tout début.

De son côté, la copropriétaire de La Ferme Le moment présent, Céline Paquette, située à Notre-Dame-de-la-Salette, en est à sa première participation au Parcours Outaouais gourmet. Elle a décidé de se joindre à l’initiative dans le but de faire connaître son entreprise qui accueille le public depuis trois ans. «Étant éloignés de la ville, on a besoin d’un outil de travail comme celui-là pour attirer les gens chez nous», croit-elle. «On est éleveurs d’alpagas et on reçoit des visiteurs à la ferme. On donne aussi des mini-conférences sur la transformation de la fibre. On est les seuls dans notre coin à faire de la viande d’alpaga et on a aussi le porc Berkshire», résume-t-elle au sujet de son entreprise.

En ce qui a trait à l’application pour téléphone intelligent, il s’agit d’une première pour la TAO. Mme Besner précise qu’elle sera en fonction dès la semaine prochaine. Elle est disponible sur Google Play et App Store. «On a ajouté beaucoup d’attraits complémentaires dans l’application à faire dans les différentes MRC», souligne-t-elle. Le site internet, www.parcoursoutaouaisgourmet.com, a aussi été bonifié et mis à jour afin de s’harmoniser avec la nouvelle application «Parcours Outaouais Gourmet».

Selon la présidente de Tourisme Outaouais, Geneviève Dumas, l’agrotourisme attire les visiteurs. «Plus de 50% des voyages avec nuitées ont été influencés au niveau du choix de la destination par les activités gourmandes à destination», avance-t-elle en se basant sur des chiffres obtenus par des études. «L’Outaouais a une belle offre et il faut continuer à la développer et à offrir des circuits pour faciliter le déplacement sur notre territoire», conclut-elle. 

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Réalisé par