Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Sports

Retour

26 juillet 2018

Antony Da Silva-Casimiro - adasilvacasimiro@lexismedia.ca

Power Bar à la conquête d’un nouveau titre

MA Barriault

ARTS MARTIAUX MIXTES. N’ayant plus rien à prouver chez les poids moyen (185 lbs) et en attendant son appel pour la UFC, Marc-André Barriault ne restera pas là les bras croisés avant de faire le saut dans la prestigieuse ligue de Dana White.

Âgé de 28 ans, le natif de Buckingham s’attaquera à un nouveau défi en septembre prochain alors qu’il sera à nouveau la tête d’affiche d’un gala présenté par TKO au centre Vidéotron, à Québec. Mais il ne défendra pas son titre des poids moyen pour une deuxième fois.

Au contraire, celui qu’on surnomme «Power Bar» tentera d’ajouter une deuxième ceinture à son tableau de chasse, mais cette fois-ci chez les 205 lbs.

Habitué de combattre dans les 185 lbs (poids moyen), le protégé de Patrick Marcil tentera sa chance dans la catégorie de poids supérieure.

«En ce moment, j’ai fait le ménage chez les 185 lbs. Si je dois affronter quelqu’un, je ne veux pas que ce soit contre n’importe qui. Je ne veux pas prendre de risque inutile. Je me suis déjà battu chez les 205 lbs et j’ai gagné. Là, ce sera pour une ceinture. Je sais que j’ai ma place.»

Au moment de mettre sous presse, l’identité de son adversaire n’avait pas encore été dévoilée, mais il s’agirait d’un vétéran bien connu dans le monde des arts martiaux mixtes.

Une étagère bien spéciale

À deux mois du gala TKO 44, Barriault semble confiant. «Je ne suis pas le plus gros, mais je serais le plus rapide. Pour changer de catégorie de poids, il faut avoir des couilles. Et être double-champion dans deux catégories en même temps, c’est un bon argument de négociations.»

«Ça serait beau sur mon étagère chez nous», ajoute-t-il lors de l’entretien spécifiant qu’il est un homme de défis et de motivation.

«Si je remporte la ceinture, il faudra en acheter une nouvelle. J’en ai déjà deux chez les pros et Jade en a deux chez les amateurs. Et elle devrait pouvoir se battre pour un championnat dans quelques mois aussi. Il faudra se faire une étagère sur mesure ou peut-être réserver une pièce de la maison juste pour ça.»

En attendant la UFC

Le scénario semblait pourtant parfait au printemps pour lui d’accéder à la UFC.

Après avoir passé le K.O. à Kornberger, Marc-André Barriault avait posé un genou au sol pour demander à sa copine Jade Masson-Wong – qui juste avant venait de faire ses débuts avec TKO – en mariage. Réponse positive sous les applaudissements de plus de 6000 spectateurs, témoins de la grande demande.

Avec dix victoires en onze sorties et une ceinture en poches, «Power Bar» a attiré les regards des promoteurs. On lui a cependant dit qu’il devrait prendre son mal en patience. Plusieurs combattants de sa catégorie devront monter dans l’octogone avant que la UFC n’en signe des nouveaux.

Une situation que comprend parfaitement le principal intéressé. «Ce n’était pas le bon timing. Ça me donne la chance de faire un autre combat chez moi, à Québec», indique celui qui a quitté l’Outaouais pour la Vieille-Capitale il y a six ans déjà.

Et dans son contrat avec TKO, il lui reste encore un affrontement. Ensuite, il deviendra agent libre. Si la UFC ne semble pas prête pour lui, rien ne l’empêchera alors de signer dans une autre ligue comme Bellator.

Après TKO 44, il y aurait toujours la possibilité d’échanger des coups dans une carte de la compagnie menée par Dana White en sol canadien. Un gala est prévu à Toronto le 8 décembre. «Ça tomberait bien, car j’ai gagné ma première ceinture le 8 décembre au Centre Bell à Montréal. Ça serait parfait.»

Et sinon, Marc-André Barriault aura toujours du temps libre, lui qui doit planifier son mariage, prévu dans plus ou moins un an.

L’année 2017 a été remplie et celle-ci l’est tout autant, mais 2019 pourrait en être une de renouveau pour l’ancien élève de l’école secondaire Hormisdas-Gamelin.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média