Carrières Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Football

Retour

30 Août 2018

Antony Da Silva-Casimiro - adasilvacasimiro@lexismedia.ca

Les Tigres ont faim

SCOLAIRE. Un a sauté un cours de conduite pour pouvoir être à la pratique. Un autre a profité de son heure de pause à son travail afin de s’entraîner avec ses coéquipiers.

Sacrifices, vous avez dit? Ceci ne sont que deux cas que Michel Roy cite en exemple pour parler du dévouement de ses joueurs, qui s’apprêtent à disputer leur premier match de football en dix mois lors du lancement de la saison de football scolaire en division 2.

«Je l’ai dit et je le répète: il n’y a pas une équipe dans la ligue qui va travailler plus fort que nous. On a livré notre message aux joueurs au niveau des attentes: on n’est pas ici pour perdre.»

Après avoir fait la pluie et le beau temps dans la ligue outaouaise, l’équipe juvénile de Hormisdas-Gamelin a trouvé chaussure à son pied en 2017, enregistrant quatre victoires et autant de revers – séries incluses – lors de sa rentrée dans le circuit du Lac Saint-Louis.

Et certains croient que les Félins ne seront pas capables de rebondir. Primeiro, parce que le calibre de jeu est de loin plus relevé en D2 qu’en D2B. Segundo, car le recrutement a été une défaillance au sein du programme ces dernières années.

On a dû procéder à certains remaniements structurels pour redresser le navire. Malgré tout, l’entraîneur-chef de l’école secondaire de Buckingham est tout sauf inquiet.

«On a une trentaine de joueurs, mais ils ont faim. Les petits gars travaillent fort. On les a vus élever l’intensité d’un cran. Ils ont fait plusieurs sacrifices. Certains doutent qu’on pourra maintenir la cadence. Moi, je dis qu’on va causer des surprises.»

Ajouter à ça que deux autres écoles se sont jointes à la division 2 du Lac Saint-Louis. Loyola et Sainte-Anne seront du lot, ce qui porte à huit le nombre d’équipes.

Spectacle d’entrée

Préparez-vous à un spectacle et pas seulement sur le terrain. Si vous n’êtes jamais allés assister à un match d’ouverture de la troupe juvénile, sachez qu’elle attire les foules et pour les bonnes raisons.

Parachutiste, tour d’hélicoptère, feux d’artifice. Michel Roy y met la gomme quand vient le temps de souligner le coup d’envoi annuel de son programme.

«C’est un Friday Night Light comme on voit aux États-Unis, dans les villages. On veut toujours que nos matchs soient l’événement de la place. Ça marque la fin de l’été, la rentrée des classes. On essaye de créer un beau rassemblement communautaire.»

Si cette saison, son plan initial est tombé à l’eau, le grand manitou chez les Tigres prévoit quand même que les spectateurs en auront pour leur argent, vendredi prochain.

Coup d’envoi: ce vendredi à 19h sur le terrain synthétique de l’école secondaire Hormisdas-Gamelin où les Tigres recevront la visite de Chêne-Bleu. Lors de seul affrontement à l’automne dernier, ils avaient signé un gain sans équivoque de 44-7 sur les représentants de Pincourt.

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Réalisé par