Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communauté

Retour

18 Septembre 2018

Yannick Boursier - yboursier@lexismedia.ca

L’Oiseau Bleu accueille les jeunes depuis 40 ans

L’Oiseau Bleu accueille les jeunes depuis 40 ans

©Le Bulletin - Yannick Boursier

Le 18 septembre 1978, la garderie l’Oiseau Bleu accueillait ses premiers enfants. À cette même date en 2018, ils sont nombreux dans les locaux pour célébrer cet anniversaire.

Le Centre de la petite enfance situé sur l’avenue Buckingham a pris des airs de fête aujourd’hui pour accueillir les 80 jeunes qui sont maintenant utilisateur de cette garderie et lancer les festivités de ce 40e anniversaire.

Pour l’occasion, une grande structure gonflable est à la disposition des jeunes pour s’amuser. En soirée, environ 175 jeunes et parents sont attendus pour un 5 à 7 avec d’autres activités.

Pour la directrice du CPE, Louise Legault, il était important de souligner cette journée. «On a desservi plus de 500 enfants depuis 1978, note-t-elle. On est rendu à deux générations qui viennent ici.»

En 1978, la garderie a ouvert ses portes à la demande du centre hospitalier, rappelle la directrice. Elle portait alors le nom de Garderie Le Baron, mais environ un an plus tard, elle prenait le nom de l’Oiseau Bleu qu’elle porte encore.

«On a été pendant plus de 20 ans dans les locaux du centre hospitalier avant de déménager parce que le centre avait besoin de l’espace, explique Louise Legault. On a trouvé cette belle maison patrimoniale.»

Agrandissement

La directrice est heureuse de voir  le parcours accompli par le centre pendant toutes ces années. Surtout que le projet a grandi l’an dernier en ajoutant 36 places, pour presque doubler sa capacité d’accueil.

«Grâce à une aide financière d’environ 900 000$, on a pu ajouter 36 places qui sont offertes à des enfants qui ont des besoins particuliers. Ç'a aussi permis de créer 11 nouveaux emplois.»

Même si l’objectif premier est de roder le travail à la suite du dernier agrandissement, Louise Legault ne ferme pas la porte à d’autres projets pour le futur. «On pourrait peut-être avoir une deuxième installation ailleurs», avance-t-elle.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média