Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

30 janvier 2019

Yannick Boursier - yboursier@lexismedia.ca

Hexo obtient le droit d’ajouter des serres

Culture du cannabis à Masson-Angers

Hexo

©Le Bulletin-Yannick Boursier

Alors qu’elle vient à peine de terminer un projet d’agrandissement important, la compagnie Hexo Corp a obtenu le droit d’ajouter de nouvelles serres sur son terrain de Masson-Angers.

Lors du conseil municipal la semaine dernière, les élus gatinois ont accordé une dérogation mineure à la compagnie productrice de cannabis pour pouvoir implanter deux serres en avant et en arrière de la serre qui a été construite cet automne.

Selon les plans présentés à la Ville, c’est un total de 15 801 m2 qui serait ajouté. Cet agrandissement portera la superficie totale au sol des bâtiments à 128 429 m2. Cet ajout vise à «répondre aux besoins anticipés après la légalisation du cannabis», selon les documents de la Ville.

«Le requérant doit agrandir la superficie de plancher du bâtiment pour répondre à la demande de la Société québécoise de cannabis dont il est le fournisseur», peut-on lire comme explication dans la demande de dérogation mineure.

Publicité

Défiler pour continuer

La compagnie a dû avoir recours à ce processus de dérogation mineur pour aller de l’avant avec ce projet puisque la grandeur projetée entraîne un dépassement de la superficie maximale permise pour des serres par rapport à la grandeur du terrain.

Du côté de Hexo Corp, on souligne que ce projet faisait partie des agrandissements prévus. «Ces agrandissements font partie du plan d’expansion que nous avons annoncé en décembre 2017, et dont la première phase a été complétée en décembre 2018, afin d’accroître notre capacité de production», a indiqué la compagnie par courriel. Cette dernière ne pouvait pas commenter plus en raison de sa situation avec la bourse.

Le conseiller du secteur, Marc Carrière, souligne pour sa part que le projet a été déposé par la compagnie dans le cadre des travaux pour les autres serres. «Ce n’était pas prévu. Ils étaient en pleine construction pour le millier de pieds carrés. Étant donné que la machinerie était là, ils ont voulu continuer.»

Toutefois, les délais nécessaires pour passer les différentes étapes nécessaires pour permettre la dérogation mineure n’étaient pas suffisants pour donner un accord avant la fin de travaux de l’automne.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média