Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Sports

Retour

10 février 2019

Yannick Boursier - yboursier@lexismedia.ca

Trois frères, trois styles, une équipe

Les Cloutier avec les Flames

frère Cloutier

©Le Bulletin-Yannick Boursier

C’était la seule occasion qu’ils allaient avoir de pouvoir se retrouver en même temps dans une équipe organisée. Les trois frères Cloutier n’ont pas manqué cette occasion et unique avec les Flames de Gatineau.

Le nom de Cloutier est associé avec les Flames depuis plusieurs années. L’aîné, Félix, évolue avec la formation établie à Buckingham depuis la saison 2016-2017. À 20 ans, il joue sa dernière campagne dans la LHJAAAQ.

L’an dernier, il a été rejoint par son frère Mathieu. Et au camp d’entraînement, c’était au tour du cadet de la famille, Zacharie, de tenter sa chance avec la formation. «On avait su pendant le camp que c’était la première fois que ça pouvait arriver, mentionne le jeune attaquant des Flames. Je voulais me donner le plus possible pour pouvoir jouer avec mes deux frères.»

L’objectif a été atteint. Les trois joueurs évoluent ensemble depuis le début de la saison. «C’est la première fois que ça nous arrive, mentionne Félix. On a toujours joué ensemble dehors, chez nous pour le fun, mais on n’a jamais joué pour une vraie équipe les trois ensemble.»

Différents

Les trois frères sont très unis, mais ils sont aussi très différents sur la glace. D’abord, Félix est un défenseur avec un bon gabarit. Les deux autres sont des attaquants avec des styles différents.

«Nous avons des styles différents, soutient Félix. On apporte chacun quelque chose de différent à l’équipe. Oui on est trois frères, mais c’est quand même trois joueurs de hockey différent qui apportent des choses différentes.»

Sur la glace, ils n’ont pas toujours la chance de se retrouver ensemble. «Ça arrive un peu involontairement lors des changements, souligne Félix. Ça arrive que moi et Mathieu on joue ensemble sur le power play. Ça va bien.»

Mathieu et Zacharie ont quelques occasions d’évoluer sur le même trio. «On aime ça, c’est motivant. On va dans le coin ensemble, on aime ça on se crie et on se parle, c’est le fun.»

Mais c’est hors glace que le trio peut s’aider. La présence de membres de la famille aide à l’intégration dans l’équipe. «L’an passé, ça été plus facile qu’il soit là pour mon intégration avec l’équipe et surtout sur la glace, souligne Mathieu. J’avais 17 ans. Cette année, on est deux pour faire ça avec Zacharie. On se tient tous les trois.» «C’est plus facile quand tu arrives et qu’il y a déjà deux personnes que tu côtoies toujours», reconnaît Zacharie.

Bonne personne

Pour sa part, l’entraîneur Paolo Gagnon souligne lui aussi la différence dans les styles des trois frères. Mais c’est un autre aspect qui retient son attention en premier quand il pense à eux.

«C’est une bonne famille, de bons jeunes, indique-t-il. Ils sont très matures, ils sont très respectueux et ils travaillent très fort. C’est le fun de voir des jeunes comme ça aujourd’hui.»

Commentaires

11 fvrier 2019

Steph

Leur père Simon a aussi jouer pour le junior AAA à Buckingham pour les défunts Castor de Buckingham .

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média