Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

21 mars 2019

Yannick Boursier - yboursier@lexismedia.ca

La pression du stationnement à Buckingham

Stationnement

©Le Bulletin-Yannick Boursier

Déjà problématique, la question du stationnement dans le centre-ville de Buckingham n’est pas sur le point de s’améliorer.

Le propriétaire du  556, avenue Buckingham, Ken MacMillan, a lancé un appel sur Facebook la semaine dernière pour demander le respect de son stationnement par les automobilistes.

Le stationnement est propriété de l’édifice qui accueille le Pub Windsor, le Chef Moreno et Pizza la Différence. Quelques espaces ont été accordés au Subway de l’autre côté du stationnement, souligne M. MacMillan, mais sinon, ce sont les usagers de ces trois commerces qui ont le droit de se stationner entre les deux édifices.

«Si tu venais ici sur l’heure du midi, il y a peut-être quatre clients, mais le stationnement est plein, explique Ken MacMillan. Les gens sont partis ailleurs.»

L’ouverture prochaine d’un autre restaurant sur l’avenue Buckingham inquiète le propriétaire qui s’attend à encore plus de visites d’automobilistes voulant aller dans un commerce du secteur.

«Je n’ai rien contre l’arrivée de nouveaux restaurants, indique Ken MacMillan. Ce que je demande, c’est de respecter les locataires qui sont ici, pour qu’ils aient de la place pour se stationner.»

Ce dernier indique être à court de solutions. La seule qu’il voit, c’est de mettre une clôture et une barrière pour fermer le stationnement. Mais il ne souhaite pas aller jusque là. «Le stationnement que j’ai, c’est pour mes clients, les clients de la Différence et les clients du traiteur. Essayez d’être respectueux envers mes clients.»

Marcher

Questionné sur la question du stationnement, le conseiller municipal, Martin Lajeunesse, affirme avoir déjà eu des discussions sur cette question avec Ken MacMillan. «Dans le centre-ville, il y a toujours un enjeu de stationnement.»

Le RGABL avait fait une campagne pour promouvoir les espaces de stationnements dans le secteur il y a quelques années. Il existe des espaces à proximité, mentionne  le conseiller. Notamment le stationnement municipal où est le centre de services.

Le problème, c’est la volonté des automobilistes de se stationner à la porte. «Il y a toujours l’enjeu des gens qui veulent être stationnés en face de la porte d’entrée», soutient M. Lajeunesse.

Commentaires

21 mars 2019

Caroline Breton

Plusieurs villes n’ont pas la chance d’avoir de tel stationnement, les gens se stationnent dans la rue. Si les commerçants continue de se faire la guerre aux stationnements réservés plusieurs clients ne viendront plus marcher sur l’avenue pour prendre l’air en magasinant, manger et prendre un verre! Le plan de stationnement est fantastique mais qui veut aller si loin pour se stationner! En tant que commerçante j’informe mes clients mais si la guerre des stationnements prend son envol oublié les touristes. Déjà que les gens de Buckingham n’ose plus venir sur la rue peur d’avoir une note dans leur pare-brise. Si l’option d’un terrain vague pour accueillir un grand stationnement libre à tous! Ça serait une réussite pour nos commerces et nos clients!

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média