Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

17 mai 2019

Yannick Boursier - yboursier@lexismedia.ca

Une salle de combat pour Hormisdas-Gamelin

Hormisdas-Gamelin

©Le Bulletin-Archives

D’ici quelques mois, les jeunes de l,école secondaire Hormisdas-Gamelin pourront profiter d’une nouvelle salle de combat qui sera aménagée dans un des locaux près des gymnases.

Ce projet était sur la table depuis plusieurs années, quand l’école a décidé de réaménager ses plateaux sportifs. La salle avait alors été présentée, mais il aura fallu attendre quelques années avant de voir sa réalisation.

La salle sera aménagée avec un tapis utilisé en lutte pour une grande partie. Il y aura aussi des matelas aux murs pour protection. De l’autre côté de la salle, il y aura des miroirs et un tableau interactif.

Cette salle facilitera le travail des enseignants en éducation physique dans le cadre des cours, de même que les activités parascolaires ou l'option karaté. Depuis quelques années, l’option karaté était donnée dans une classe avec des matelas ordinaires. Dernièrement, la formation avait été transférée dans la salle de danse, mais toujours avec des matelas.

«Avant, on avait une belle surface de gymnastique. Quand la gymnastique a quitté, ç’a été plus difficile de faire ces activités-là de façon sécuritaire avec des petits matelas qu’on colle, indique Carl Elie, éducateur physique. On fait une activité et on doit arrêter parce que les matelas se décollent. Des fois, on décidait juste de ne pas faire l’activité.»

Dans le programme d’enseignement, les sports de combat sont présents pour travailler les habiletés, indique M. Elie. Mais, il était difficile de le faire de façon sécuritaire. «Là, on va avoir une salle qui va être aménagée avec la bonne surface. Même les murs vont avoir des matelas.»

Multifonctionnelle

Même si elle porte le nom de salle de combat, ce sera avant tout une salle multifonctionnelle qui pourra être utilisée par tous les enseignants en éducation physique, mais aussi les entraîneurs des équipes sportives.

La présence du tableau interactif sera notamment un outil important. Présentement, les enseignants ou les entraîneurs qui voulaient montrer des vidéos doivent louer une salle ou amener un ordinateur portable, ce qui n’était pas toujours évident ou faisait perdre du temps. «Si on veut aller faire un retour avec ses athlètes, au lieu de faire une demande de louer une classe, on pourra le faire juste à côté, explique Carl Elie. On peut revenir tout de suite voir ce qui a été fait.»

Raccrocher

L’arrivée prochaine de cette salle pourrait aussi avoir des répercussions positives sur la rétention des élèves, notamment chez les garçons.

«Maintenant, avec les jeunes d’aujourd’hui, il faut innover, indique la directrice adjointe de l’école secondaire Hormisdas-Gamelin, Sandra Major, pour expliquer la décision d’investir dans ce projet. Il faut être capable de les accrocher, de leur présenter quelque chose de plus, quelque chose de nouveau. Quoi de mieux que d’avoir un environnement parfaitement aménagé pour faire ça. Ça vient accrocher les jeunes encore plus.»

Carl Elie abonde dans le même sens. «C’est de plus en plus difficile d’accrocher nos ados. Si on peut leur donner une offre de service différente, motivante et variée, on va réussir.»

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média