Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

17 juin 2019

Yannick Boursier - yboursier@lexismedia.ca

La CSCV reçoit le financement pour l’école des Grands-Pins

école Ange-Gardien

©Le Bulletin-Yannick Boursier

Le gouvernement du Québec accorde une enveloppe de 16 223 180$ à la Commission scolaire au Cœur-des-Vallées pour permettre la construction de l’école des Grands-Pins à L’Ange-Gardien.

Il s’agira donc de la première école pour cette municipalité limitrophe à Gatineau qui compte en ce moment environ 800 jeunes dans les écoles primaires de la CSCV.

La future école pourra accueillir deux classes pour la prématernelle 4 ans, deux classes pour la maternelle 5 ans et 12 classes pour le primaire régulier.  

Le président de la CSCV, Éric Antoine, a souligné tout le travail réalisé pour réussir à obtenir cette école. «Après des mois de revirements, des délais serrés pour remettre des documents, des études de sol, des études environnements, des discussions tendues, des appels de suivis, des plans d’implantation, des études de faisabilité, des activités de mobilisation, une pétition, une affiche sur le terrain, un chandail à effigie, un concours pour trouver le nom de l’école et plusieurs autres mesures, on est arrivé au fil d’arrivée.»

«Aujourd’hui, j’ai la conviction de mieux servir la population scolaire, notre personnel, nos élèves de la CSCV ainsi que les citoyens de L’Ange-Gardien», a-t-il ajouté.

La CSCV a fait le choix d’aller avec L’Ange-Gardien dans ce projet d’école après avoir présenté l’année précédente une demande pour une école sur un terrain à Buckingham, qui appartient encore à la CSCV. Éric Antoine a salué dans ce contexte, la volonté de L’Ange-Gardien pour poursuivre malgré les obstacles. «Vous partiez définitivement désavantager, a indiqué M. Antoine en parlant au maire de L’Ange-Gardien, Marc Louis-Seize. On avait déposé l’année précédente un projet. Ce terrain-là est encore disponible. On a fait un choix.  

Pour sa part, Marc Louis-Seize, croit que L’Ange-Gardien rayonnera plus que jamais grâce à cette annonce. «L’arrivée de cette école proposera L’Ange-Gardien vers un brillant avenir. C’est tellement une belle journée pour la municipalité.»

Aucun échéancier précis n’a été présenté. Maintenant que le financement a été octroyé, la CSCV pourra aller de l’avant avec la préparation des plans et devis et ensuite les autres démarches. Éric Antoine espérait une ouverture pour la rentrée scolaire 2021-2022, mais il ne sait pas s’il reste encore assez de temps pour y arriver. Sinon, l’ouverture sera repoussée d’un an.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média