Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communauté

Retour

06 juillet 2019

Yannick Boursier - yboursier@lexismedia.ca

Reboisement d’une zone riveraine à Chamboisé

Des petits fruits et herbes médicinales sont prévus

Reboisement Chamboisé

©Le Bulletin-Yannick Boursier

Pour créer une zone riveraine de 15 mètres, 800 arbres et arbustes ont été plantés la semaine dernière à Chamboisé par des bénévoles dans le cadre d’un projet de reboisement social.

C’est la Coop Arbre-Évolution qui était à la tête de ce projet en partenariat avec la municipalité de L’Ange-Gardien.  «On a un programme de reboisement social qui s’inscrit dans le marché du carbone volontaire, indique Laurence Côté-Luduc de la Coop. Ce sont des entreprises qui veulent compenser leurs émissions de gaz à effet de serre. Ils nous demandent de calculer leur inventaire de carbone. On a une méthodologie qui nous permet de savoir combien d’arbres et d’arbustes ça prend pour compenser ces émissions-là.»

L’organisme avait 12 000 arbres à planter à travers le Québec pour Desjardins et c’est de cette façon que la municipalité a pu présenter son projet et obtenir 800 arbres et arbustes.

«Ça fait longtemps qu’on voulait faire une plantation ici», affirme Marie Lidberg de la municipalité de L’Ange-Gardien. Même si Chamboisé compte déjà plusieurs arbres, la bande riveraine avait besoin d’être augmentée.

C’est qu’elle avait seulement trois mètres, comme c’est permis pour les terres agricoles. Mais, comme ce terrain ne sert dorénavant plus pour l’agriculture, la municipalité souhaitait le rendre aux normes de 15 mètres comme pour les autres terrains.

«On demande que le monde reboise dans le 15 mètres, souligne Mme Lidberg. On a pensé que c’était une bonne idée de le faire ici pour montrer aux gens comment on peut le faire.»

Cette bande riveraine est importante, soutient Laurence Côté-Leduc. «La bande riveraine, c’est pour éviter l’érosion. Pour permettre aussi de capter plus d’eau et plus de carbone. De rééquilibrer l’écosystème. Ça va faire en sorte qu’il y aura moins d’inondations. Ça va stabiliser le milieu, amener plus de diversité.»

Nourriture

Les arbres et arbustes ont été plantés la semaine dernière. Il s’agit de petits arbres qui prennent le temps de grandir. «La raison pour laquelle on plante des plus petits arbres, c’est parce qu’ils ont une meilleure adaptabilité au sol, explique Laurence Côté-Leduc. Et ils vont nécessiter moins d’entretien.»

«On a planté aussi des arbustes pour que les gens puissent avoir accès à des petits fruits, ajoute-t-elle. Ça va être pour tout le monde.»

Et entre ces arbres et arbustes, il y aura une prairie fleurie. Cette dernière offrira aussi des possibilités aux citoyens. «Ce sont toutes des fleurs qui sont comestibles, qui ont des usages médicinaux, mentionne Mme Côté-Leduc. Donc les herboristes vont pouvoir venir se gâter.» 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média