Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

11 juillet 2019

Yannick Boursier - yboursier@lexismedia.ca

Deux autres entreprises de cannabis à L’Ange-Gardien ?

Des démarches amorcées pour de la micro-production

Parc d'affaires L'Ange-Gardien

©Le Bulletin-Yannick Boursier

Après l’annonce de l’implantation de la compagnie Green Joy l’an dernier, deux autres entreprises de cannabis pourraient s’installer dans le parc d’affaires de la municipalité de L’Ange-Gardien.

Lors du conseil municipal la semaine dernière, les élus de L’Ange-Gardien ont adopté deux résolutions permettant l’implantation de ces entreprises dans le futur. Mais ces deux projets sont encore aux premiers stades du développement.

Dans un premier temps, une résolution a été adoptée pour permettre à la compagnie Mary Jane Distribution inc. de s’implanter dans la phase 3 du parc d’affaires pour y faire de la micro-culture de cannabis.

Cette résolution était nécessaire pour permettre à la compagnie de poursuivre ses démarches auprès de Santé Canada pour être homologuée et avoir le droit de produire légalement cette substance. L’objectif de la compagnie est de vendre dans le marché récréatif.

La résolution adoptée par la municipalité mentionne notamment que la compagnie a déposé des «informations sur la gestion des odeurs démontrant qu’aucune odeur ne devrait émaner du site de production».

Dans le deuxième cas, c’est une compagnie à numéro, 4149254 Canada inc. qui a fait l’acquisition du 47, Henri-Chartrand, toujours dans le parc d’affaires. La compagnie «veut opérer une entreprise de plantation et d’étiquetage de cannabis pour approvisionner les fournisseurs de la SQDC comme Hexo», selon la résolution.

Mais pour ce faire, l’entreprise doit faire clôturer le terrain pour répondre aux normes de Santé Canada. C’est cette autorisation que la compagnie a obtenue lors du conseil municipal.

Emplois

Le maire de L’Ange-Gardien, Marc Louis-Seize, se réjouit de voir l’intérêt que suscite le parc d’affaires auprès des entreprises, même si ce sont des compagnies de cannabis. Les deux nouvelles entreprises seront des micro-entreprises, indique-t-il. «Ce n’est pas de grande ampleur. C’est conforme avec notre réglementation. Et c’était parfait pour eux autres ce qu’on avait à offrir comme terrain, comme endroit.»

Même en ajoutant le projet de Green Joy, qui devrait se concrétiser prochainement, la production de cannabis à L’Ange-Gardien ne représentera qu’une fraction de celle d’Hexo, ajoute-t-il.

«Ça nous amène d’autres bâtiments, d’autres emplois. Chaque nouvel emploi qui est créé est un plus pour la municipalité. À chaque fois qu’un employeur vient, on devient moins dortoir. C’est toujours une excellente nouvelle, peu importe le style de commerce.»

 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média