Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

16 juillet 2019

Yannick Boursier - yboursier@lexismedia.ca

Une patrouille nautique sur la rivière La Lièvre

Rivière La Lièvre

©Le Bulletin-Yannick Boursier

Une plus grande surveillance sera effectuée cet été sur la rivière La Lièvre à Val-des-Bois et Bowman.

Les deux municipalités ont décidé de travailler ensemble pour mettre en place une patrouille nautique qui viendra compléter le travail fait par la Sûreté du Québec qui fait le tour des bassins d’eau de la MRC de Papineau.

 

«Ce sera une patrouille préventive qui va être faite par nos pompiers volontaires et des bénévoles au courant de l’été, a indiqué le maire de Val-des-Bois, Roland Montpetit. C’est fait en collaboration avec la Sûreté du Québec. On a demandé à la SQ une présence plus fréquente sur la rivière.»

Cette patrouille sera dans le style de celle créée par la municipalité du Lac Simon l’an dernier. «On se base sur l’expérience du Lac Simon. Ils l’ont fait l’an passé et ç’a été un succès.»

Pour Roland Montpetit, cette nouvelle patrouille est importante pour assurer une utilisation adéquate de la rivière. «C’est très important pour la municipalité parce qu’on a de plus en plus d’achalandage sur la rivière. Ça amène toute sorte de villégiateurs qui souvent n’ont pas toujours une conduite adaptée à la circulation qu’il y a sur la rivière.»

«C’est une patrouille de sensibilisation au bon usage par rapport à la rivière, ajoute-t-il. On veut que les gens comprennent que l’eau appartient à tout le monde autant les villégiateurs qui possèdent une propriété sur le bord de l’eau que les gens qui l’utilisent pour se promener en bateau.»

Érosion

La sécurité est un des facteurs dans la mise en place de cette patrouille, mais ce n’est pas le seul. Il y a aussi une question environnementale, notamment en lien avec l’érosion des berges.

Ce phénomène est de plus en plus présent, reconnaît le maire de Val-des-Bois. «Plusieurs propriétaires riverains qui nous ont parlé de problèmes d’érosions et qui disent que ça affecte leur terrain comme c’est là. On veut vraiment installer une patrouille préventive pour ça.»

«Si des gros bateaux se promènent n’importe comment sur la rivière qui fait 100 pieds de large, c’est sûr qu’un moment donné on a des problèmes à certains endroits, explique Roland Montpetit. Il faut user du gros bon sens pour utiliser la rivière.»

La mise en place de cette patrouille est une première étape dans le projet. Des discussions se poursuivent entre les deux municipalités pour d’autres projets, notamment l’implantation de bouées sur la rivière.

Commentaires

16 juillet 2019

Marcelin morin

Très bonne idée comme projet. Les patrouilles devront se faire aussi les week-ends où il y a le plus d'activités nautiques. Les bruits excessifs de certains bateaux devrait être à surveiller aussi . Ces embarcations ( speed Boat) dont le système d'échappement est à l'extérieur de l'eau n'est pas légal et selon la loi , ils sont autorisés seulement qu'à (5 milles des côtes.) . Il est évident que la rivière du lièvre n'est pas et de loin , de cette largeur. Je recommenderais également, la mise en place de bouées avec réduction de vitesse obligatoire près des ponts et les mises à l'eau. NB : les week-ends surtout, la rivière devient un vrai ZOO , ou personne ne respecte personne . Une tolérance zéro en matière nautique devrait être mise en place , avant qu'un malheur arrive encore et faire la une des journaux.

19 juillet 2019

Huguette

Ce serait très apprécié qu'ils se rendent jusque à Pontmain il y a beaucoup de bateau surtout près du village et surtout très bruiyant ,merci de votre attention

20 juillet 2019

Pierre Valois

Ces patrouilles n’auront un sens que si des prises de données sont effectuées. En deça de cela, cela risquerait de ne servir à rien. Monsieur Morin signale le grand bruit occasionné par certaines embarcations. Je le constate également, mais sans prise de données objectives, cela ne nous mènera à rien. Le bruit se mesure avec un decilbelmètre et pas autrement. Si la patrouille n’en est pas équipée, elle sera inutile pour documenter tout ce qui concerne le bruit engendré par ces engins. Monsieur Morin ajoute que plusieurs embarcations font trop de vitesse. La vitesse se mesure avec un un appareil radar pour calculer la vitesse d’une embarcation. Autrement, si la patrouille n’en est pas équipée, elle ne sea pas capable de documenter cet aspect des choses. Monsieur Morin fait mention des problèmes d’érosion causés par les vagues générées par les grosses embarcations. Encore là, sans prise de données sur les effets de la vague sur les rives, après le passage d’une grosse embarcation, cela ne servira pas à grand chose. De sorte que je ne serais pas surpris qu’a l’automne prochain nous ne soyons pas plus documentés (en données précises) que nous ne l’étions avant le début de leurs patrouilles. En fait, un peu sarcastiquement, je me demandais ce que ces propriétaires de grosses embarcations diraient si, sur semaine, nous nous retrouvions, nous les riverains de la Lièvre, à deux pas de leurs domiciles pour faire autant de bruit à leurs portes qu’ils en produisent près de chez nous,; ce qu’ils diraient aussi si nous nous décidions de se rendre à deux pas de leurs parterres pour diriger des jets d’eau sur leurs belles pelouses pour y faire ce qu’ils nous infligent sur nos rives; si dans leur rues, nous empêchions leurs enfants de jouer dans leurs rues, comme ils le font en nuisant aux activités de pêche, de canotage et de kayaking et de biens d’autres activités. Sur la route, des limites de vitesse sont imposées, sur la Rivière on circule à toute vitesse. Bref, je vais attendre impatiemment le rapport que les patrouilleurs de la Lièvre devraient être tenus de nous livrer, à la fin des activités nautiques. Sans quoi j’aurai eu l’impression que fes patrouilles auront été, d,une certaine manière, un peu inutiles.

21 juillet 2019

Nancy

Je seconde Huguette, à la hauteur de Pontmain le trafic a augmenté considérablement depuis les dernières années. Une patrouille nautique serait de mise pour conserver les rives ( érosion) et éviter un malheur ( sécurité). Merci !! Et bonne saison :)

22 juillet 2019

LINE Periard

Excellente idée, la sécurité de tous ainsi que la protection de nos rives est une priorité. Parlant de sécurité, il serait aussi grandement apprécié d'avoir des patrouilleurs plus régulièrement sur la 309 plus précisément dans le village.

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média