Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Sports

Retour

06 août 2019

Yannick Boursier - yboursier@lexismedia.ca

Michael Stegmann au camp d’Équipe Canada Est

Pour participer au Défi mondial junior A

Michael Stegmann

©Gracieuseté

La saison de hockey va reprendre plus tôt pour l’attaquant des Flames, Michael Stegmann qui se retrouve à Cornwall cette semaine pour participer au camp d’Équipe Canada Est pour le Défi mondial junior A.

:«J’ai d’abord été surpris, avoue le jeune hockeyeur. Je ne m’attendais pas à avoir une invitation à ce camp. Je savais que j’avais connu une bonne saison, mais c’est une grosse marche.»

«Par la suite, la surprise s’est transformée en fierté, ajoute-t-il. Je crois que ce qui les a séduit, c’est le fait que j’essaye de m’améliorer chaque soir, que je suis un attaquant assez complet et que je vais faire tout ce qu’il faut pour aider l’équipe à gagner.»

Cette saison avec les Flames, Michael Stegmann a connu une bonne saison recrue avec 35 points en 47 parties. Il avait pourtant connu un lent début de saison en n’inscrivant aucun point dans les premiers matchs. «J’ai eu des hauts et des bas, raconte-t-il. Ça m’a pris une dizaine de parties avant d’avoir un point. Mais après, les efforts ont rapporté.»

Ils ont même rapporté plus que prévu puisque le jeune hockeyeur s’est développé des talents de marqueurs. «C’était spécial, parce que durant toute ma carrière, j’ai eu de la difficulté à marquer. J’étais plus reconnu pour mon jeu défensif.»

Cette semaine, il voudra donc mettre toutes ses facettes de l’avant pour faire sa place. «Je vais d’abord devoir démontrer que je suis un joueur responsable, souligne-t-il. Dans un deuxième temps, je vais vouloir utiliser ma vitesse comme je le fais durant la saison pour montrer ce que je peux faire.»

L’invitation au camp de sélection est une première étape, mais il reste encore beaucoup de chemin et surtout de travail à faire pour Michael Stegmann. Ce camp regroupera 44 joueurs et servira de vitrine pour la formation qui sera annoncée plus tard cette année puisque la compétition aura lieu au mois de décembre. Les dirigeants tiendront aussi compte du résultat en début de saison pour former l’équipe finale.

Momentum

Michael Stegmann souhaite d’ailleurs que sa participation au camp d’Équipe Canada Est entraînera un momentum qu’il pourra transposer dans la prochaine saison. Il souhaite aider son équipe à obtenir du succès après une saison plus difficile l’an dernier.

Une façon en même temps de les remercier pour l’aide apportée. Parce qu’il donne beaucoup de crédit à l’équipe pour cette invitation. «Ça n’est pas seulement bon pour moi. C’est aussi pour mes coéquipiers et pour l’organisation des Flames.»

Il s’attend d’ailleurs à une belle saison de la part de l’organisation. «On a eu une rencontre récemment des joueurs et on ne vise rien de moins que la Coupe Fred Page, soutient Michael Stegmann. On sait qu’on va avoir une équipe qui va être capable de compétitionner chaque soir.»

États-Unis

Cette coupe sera importante pour l’attaquant puisqu’il pourrait s’agir de sa dernière année avec les Flames. Repêché en 12e ronde par les Olympiques de Gatineau en 2018, il avait décidé de ne pas se présenter pour plus de 48 heures pour garder son admissibilité pour les États-Unis.

Ce plan est toujours d’actualité, reconnaît-il. Il pourrait faire le saut l’an prochain avec une université américaine. «J’ai toujours été bon à l’école. Je n’ai pas voulu abandonner mon rêve de carrière pour le hockey. J’ai toujours voulu garder l’école proche.» Il se donne encore quelque temps pour décider de son avenir. Pour le moment, il se concentre sur la prochaine saison qu’il passera dans l’uniforme des Flames.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média