Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

09 août 2019

Communiqué Outaouais - redaction.outaouais@lexismedia.ca

Un policier de Gatineau fait face à deux chefs d'accusation

Pour voies de fait et consultation personnelle des bases de données

Un policier du Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG), Jonathan Charbonneau, fait face à deux chefs d'accusation criminelle pour voies de fait et pour avoir consulté des bases de données policières à des fins personnelles.

L'enquête a été déclenchée à la suite de la réception d'une plainte de la part de la victime alléguée, en janvier 2019. Les gestes reprochés au policier comptant près de 14 ans de service seraient survenus en 2017.

Aussitôt que le SPVG a été informé de la situation, la direction a chargé sa Division des normes professionnelles et des affaires internes (DNPAI) d'effectuer une enquête administrative. Au même moment, le SPVG a avisé le ministère de la Sécurité publique (MSP) du Québec de la situation.

Au moment de recevoir la plainte, l'agent Charbonneau était en congé de longue durée. Ce congé devrait s'échelonner jusqu'au début de l'année 2020. Ainsi, à l'approche du moment de réintégrer son poste, la DNPAI évaluera la situation afin de déterminer si des mesures administratives sont à prendre en fonction de l'évolution du processus judiciaire.

Publicité

Défiler pour continuer

Dans ce dossier, le Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) a retenu les chefs d'accusation suivants: Voies de fait et utilisation non autorisée d'un ordinateur.Le policier comparaîtra par voie de sommation à une date ultérieure.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média