Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

13 août 2019

Yannick Boursier - yboursier@lexismedia.ca

La grande scène du FMG pour Orlane Morin-Marcyniuk et Rosalie Céré

Après leur succès à Secondaire en spectacle

Orlane et Rosalie

©Gracieuseté

Après leur succès à Secondaire en spectacle ce printemps, le duo d’Orlane Morin-Marcyniuk et Rosalie Céré pourra se produire devant la foule du Festival de montgolfières de Gatineau.

Les deux diplômées de l’école secondaire Hormisdas-Gamelin seront sur la scène Hydro-Québec le 2 septembre pendant le spectacle des Brothers, le groupe formé de Jason Roy Léveillée, Simon Morin, Jonny Arsenault et Dominic Dagenais. Ils auront la chance de faire quelques chansons, notamment celle qui leur a valu le succès à Secondaire en spectacle «Une lettre d’excuse à notre planète». 

«Je ne pensais pas qu’on allait faire ça. Ç’a été une grande surprise, une surprise très agréable», indique Orlane qui vivra l’expérience pour une deuxième année de suite. «Pour moi, c’est vraiment quelque chose d’important parce que ça va être, je pense, le plus grand public devant lequel je vais avoir joué», ajoute Rosalie. 

Même si elles s’apprêtent à chanter devant des milliers de personnes, les deux artistes voient ce spectacle comme les autres prestations. «C’est un gros spectacle, mais c’est un spectacle comme les autres, mentionne Orlane. C’est la même préparation qui vient avant. Le niveau de stress est très similaire.» 

Publicité

Défiler pour continuer

Pour le duo, l’important est de réussir à offrir une bonne performance, quelle que soit la grosseur du spectacle. Mais elles reconnaissent que l’opportunité de jouer au Festival de montgolfières de Gatineau est un beau cadeau.  

Surtout que les deux chanteuses performent ensemble que depuis quelques mois. Elles ont décidé de travailler ensemble au début de la dernière année scolaire pour Secondaire en spectacle et depuis ce temps, ils obtiennent du succès sur toutes les scènes.  

«Oui on peut dire que c’est un exploit, mais pour moi c’est une opportunité qui nous est offerte, affirme Orlane. On les saisit et on va performer à ces opportunités-là. Mais je vois ça plus comme un cadeau que tout le monde autour de nous nous a donné et je suis très reconnaissante pour cette opportunité-là.» 

Le niveau de stress est peut-être similaire à un autre spectacle, mais ça ne signifie pas qu’il est absent. À quelques semaines de la performance, il n’est pas encore très haut, mais il va monter au fil des jours, avouent-elles. 

L’expérience de l’an dernier d’Orlane aidera-t-elle le duo ? «Le fait de l’avoir fait l’an passé, ça me rassure un peu. Je sais qu’ils vont bien prendre soin de nous, qu’ils gèrent super bien les spectacles et que l’organisation est toujours sur la coche.» 

«Au début de notre duo, Orlane me donnait des conseils, mentionne Rosalie. Mais maintenant on est habituée de performer ensemble. Elle a plus d’expérience alors dès le départ, ça m’a mis plus en confort, plus en confiance aussi.» « On a développé une petite routine et un niveau de confort à jouer ensemble, ajoute Orlane. Pour moi, personnellement, ça serait différent aller sur scène tout seul. Aller sur scène avec elle, c’est toujours plus réconfortant.» 

Futur 

Les deux artistes ont terminé leur secondaire cette année et elles débuteront une nouvelle vie après le Festival. Orlane poursuivra ses études à Montréal en musique. Elle souhaite poursuivre dans ce domaine. «J’aimerais ça être dans le domaine de la musique, mais pas nécessairement à l’avant-plan. J’aime aussi l’écriture et la production. On va voir où ça va me mener.» 

De son côté, Rosalie voit plus la chanson comme un passe-temps et va continuer dans ce sens. «Là, ça fonctionner avec Secondaire en spectacle où personnellement je me suis rendu plus loin que je le croyais. Si ça adonne encore de performer, j’aimerais ça. Mais pour l’instant, je vois plus ça comme un loisir. Et j’aime vraiment ça, je ne veux pas me sentir obligé de le faire. Je vais saisir les opportunités.» 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média