Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

11 janvier 2019

Yannick Boursier - yboursier@lexismedia.ca

Des «sensibilités» territoriales à considérer

Mathieu Lacombe

©Le Bulletin-Louis-Charles Poulin

Dans les derniers mois, il y a eu plusieurs dossiers liés à l’organisation territoriale dans la Lièvre et la Petite-Nation. Même si rien ne se concrétise, le député de Papineau, Mathieu Lacombe, comprend qu’il y a une sensibilité territoriale à considérer dans son travail.

Un des dossiers qui a beaucoup fait parler est la volonté pour Val-des-Bois de fusionner avec Bowman. Un projet qui ne s’est finalement pas matérialisé.  «C’est un sujet dont j’ai déjà discuté avec les deux municipalités», souligne M. Lacombe.

«Il faut être deux pour danser le tango. Dans ce cas-ci je pense qu’un des deux partenaires n’a pas envie de danser. Ma position, c’est que s’il devait avoir une volonté des deux municipalités d’unir leur destinée, le gouvernement sera à l’écoute. Mais en ce moment, je pense que les deux municipalités ne s’entendent pas sur cette volonté-là.»

Le député a aussi vu dans les médias les démarches de Notre-Dame-de-la-Salette pour changer de MRC, mais il n’a pas été interpellé sur cette question.

«Je sens que dans la région, il y a quand même une certaine sensibilité sur l’organisation du territoire. Il y a des questionnements. On l’a senti avec Val-des-Bois et Bowman, on le sent dans le nord de Papineau avec Lac-des-Plages. On sent qu’il y a une sensibilité et qu’il y a des questions qui se posent. Je suis prêt à entendre ces questions-là et voir  comment on peut améliorer la situation pour que tout le monde soit heureux.»

«Mais là quand on parle de solution, c’est très vaste comme idée, ajoute-t-il.  Il faut vraiment qu’on regarde les projets pièce par pièce.» Mais pour le moment, il n’y a rien d’officiel ni d’officieux visant à revoir l’organisation territoriale dans la région.

Identité touristique

Un dossier qui représente bien cette sensibilité territoriale, soutient le député, c’est la question de la nouvelle identité touristique adoptée par la MRC de Papineau en décembre. Cette dernière, qui mise sur Petite-Nation, n’a pas été appréciée des municipalités de la MRC de Papineau qui sont sur le territoire de la Lièvre.

«J’ai senti comme tout le monde une insatisfaction du côté des municipalités de la Lièvre que je comprends très bien, indique Mathieu Lacombe. Qui est très bien comprise aussi, je pense, par les gens de la Petite-Nation. Il y a des choix qui ont été faits. Ces choix-là incluaient tout le monde. Ce n’est pas à moi, en tant que député, à donner mon avis là-dessus.»

«Mais je pense que ça fait partie des sensibilités dont on parlait tantôt, ajoute-t-il. Comment on peut faire pour organiser le territoire de la meilleure manière possible.»

 Le député a cependant souligné son appréciation de voir l’adoption par la MRC d’une identité touristique. «Je suis très heureux que la MRC de Papineau se soit dotée d’une nouvelle image parce que le développement économique chez nous passe beaucoup par le tourisme. Il y a un travail très sérieux qui a été fait. On a accouché de quelque chose qui est très bien.»

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média