Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communauté

Retour

11 janvier 2019

Yannick Boursier - yboursier@lexismedia.ca

Une saison hâtive pour la pêche sur glace

pêche sur glace

©Le Bulletin - Yannick Boursier

Le temps froid et la neige du mois de novembre auront été bénéfiques pour les amateurs de pêche sur glace alors que les installations de la Pourvoirie Masson-Angers sont déjà ouvertes.

Dès le 26 décembre, le village sur glace a commencé à être installé et les amateurs de pêches sur glace ont pu commencer dans les jours suivants à louer les cabanes pour pratiquer ce sport hivernal.

Depuis qu’il a pris la tête de la pourvoirie, c’est la saison la plus hâtive pour Brian Nixon. «L’ancien propriétaire avait déjà ouvert aussi tôt, mais pour moi, la meilleure année c’était l’an passé alors que j’avais ouvert le 16 janvier.»

Le temps plus clément de la fin décembre et du début de janvier n’a pas eu d’impact, ajoute-t-il. «On a au minimum 15 pouces de glace noire et par endroit 18-20 pouces.»

Cette année, c’est 190 cabanes qui se retrouvent sur le village sur glace implanté par l’équipe de la pourvoirie pour accueillir les visiteurs qui veulent pratiquer ce sport. Et jusqu’à maintenant, la pêche est bonne. «Il y a beaucoup de brochet, la pêche est très bonne en début de saison.»

Grâce à l’installation hâtive, M. Nixon s’attend à une excellente saison de pêche sur la glace. «On a réussi à pogner les vacances scolaires. C’est un bon début pour la saison. Je pense donc que ça va être une très bonne saison en espérant que Dame nature reste sur notre bord.»

Permis

Les amateurs de pêches sur glace qui vont souhaiter profiter de ce sport devront par contre s’assurer d’avoir un permis de pêche. Contrairement à l’an dernier, le gouvernement n’a pas enlevé cette obligation cette saison.

«Vu que le gouvernement avait enlevé l’utilisation de ménés vivants, ils ont éliminé l’obligation d’avoir un permis l’an dernier, indique Brian Nixon. Cette année, ils n’ont pas récidivé. Il faut un permis de pêche minimum par famille. Qui donne droit à cinq brimbale.»

Ces permis ne sont pas en vente à la pourvoirie. Les gens doivent donc se le procurer avant de s’y rendre.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média