Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Sports

Retour

08 octobre 2019

Yannick Boursier - yboursier@lexismedia.ca

L’option hockey fait officiellement son entrée à ESHG

33 jeunes de secondaire 1 à 4 font partie de cette première année

Option hockey ESHG

©Le Bulletin-Yannick Boursier

Depuis le début de l’année scolaire, 33 étudiants de l’école secondaire Hormisdas-Gamelin ont maintenant la chance de faire partie de la première cohorte de l’option hockey annoncée au printemps dernier.  

Vendredi, les responsables de cette nouvelle option organisaient un souper pour le lancement officiel. «On trouvait ça important de marquer un point de départ, explique Gabriel Simard, est des instigateurs de ce projet. Pour nous, c’est une aventure. On veut s’investir. Quand tu t’investis, tu veux marquer un point de départ. On voulait mettre en évidence nos gars.» 

C’était aussi une occasion de démontrer les valeurs que les trois instigateurs du projet,  Julien Chartrand, Jérôme Rousseau et Gabriel Simard, veulent mettre de l’avant. «On veut être en famille, mentionne M. Simard. C’est l’esprit qu’on veut créer. On veut que les gars soient une famille, on veut que les parents soient proches de nous et on veut nous être proche d’eux.» 

Avec la nouvelle option hockey, les jeunes sont sur la glace tous les mardis après-midi. «Ce sont 33 jeunes qui veulent se perfectionner, en apprendre plus sur le hockey.» Le jeudi à la dernière période, c’est plutôt en salle de conditionnement physique ou pour s’informer sur la nutrition que les jeunes se retrouvent puisque ces aspects sont aussi importants dans la formation pour les trois responsables. 

Diversité 

Un des éléments importants dans l’élaboration de cette nouvelle option était d’accueillir une diversité de joueurs. «On a des gars de AA, de BB, de A et de B, affirme Gabriel Simard. On ne veut pas juste avoir l’élite. On veut des gars qui aiment le hockey de tous les horizons.» 

Cette diversité fait aussi partie de l’apprentissage. Chacun peut apprendre de l’autre. «On veut que nos meilleurs poussent nos plus faibles vers le haut. Et on veut que nos plus faibles amènent une dose d’humilité à nos plus vieux parce que quand tu joues «élite», tu penses «élite». Être en contact avec ces jeunes-là, qui jouent simple lettre et qui n’ont pas la même vision du hockey, moi je trouve que ça les ramène sur terre.» 

C’est aussi une occasion pour des amis de jouer ensemble. «Ce qui est le fun, c’est que ces jeunes se connaissent depuis toujours, mais ils ne jouent pas toujours ensemble, parce qu’ils ne sont pas du même niveau. Là ils ont la chance d’être ensemble et ça paraît sur la glace. Ils sont contents.» 

Préparer l’an 2 

Alors que la première année vient à peine de débuter, les responsables doivent déjà se préparer pour la deuxième année. Les sélections sont prévues au moins de novembre prochain pour les futurs secondaires 1. 

Même s’il souligne que pour le moment, la vision établie sur papier lors de la préparation du nouveau programme fonctionne bien, Gabriel Simard reconnaît que le travail sera plus facile l’an prochain. «C’est comme monter un nouveau programme. On sait que la première année, c’est un point de départ. La deuxième année, on va s’améliorer. C’est à partir de la troisième année que tu commences à te perfectionner.» 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média