Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Sports

Retour

21 octobre 2019

Yannick Boursier - yboursier@lexismedia.ca

50 ans de sorties à la montagne pour le Club de ski Bel Ami

Nombreux sont les résidents de Buckingham et des environs qui ont pu aller faire du ski chaque samedi de l’hiver grâce à la présence du Club de ski alpin Bel Ami qui célèbre cette année ses 50 ans.

Officiellement incorporé en 1969, le club a été fondé pour permettre aux jeunes de Buckingham de pouvoir se rendre à une station de ski et profiter d’une journée de plaisir sur les pentes. Cinquante ans plus tard, c’est toujours le même objectif.

Les samedis matin, à partir du congé scolaire, des autobus partent du centre d’achat de Buckingham et amènent les membres vers la station de ski Mont-Cascades où ils peuvent profiter de la journée. Des bénévoles accompagnent les jeunes dans cette sortie pour s’assurer que tout va bien.

«Notre but, c’est de rendre service à la communauté, indique le coprésident du club, Robin Audy. Skier, c’est quelque chose qui ne se ferait pas pour la plupart de ces jeunes-là étant donné le coût et qu’on est à Buckingham, loin des centres de ski.»

«C’est quelque chose très bon pour les enfants, les sortir de la maison, affirme pour sa part la coprésidente de l’organisme, Stacy Lanthier. Notre but c’est d’être capable d’amener les enfants faire du ski à un prix raisonnable. Leur permettre d’avoir une journée de plaisir. C’est quelque chose d’extraordinaire d’être capable de le faire depuis 50 ans.»

Bénévoles

Si le club est toujours présent après 50 ans, c’est grâce à la présence de nombreux bénévoles chaque année, mentionne Robin Audy. «C’est beaucoup de temps donné, beaucoup d’effort pour simplement avoir le plaisir d’être en groupe et avoir du bon temps ensemble. Tout le monde a des familles, tout le monde a ses activités. Mais on prend sciemment le temps de faire des choses pour aider des gens.»

«De pouvoir faire ça, c’est une joie, ajoute-t-il. Ce n’est pas toujours le fun. On n’a pas toujours envie de se lever le matin pour faire ça. Reste qu’on a toujours hâte que la saison commence. Ça veut dire qu’on y trouve quelque chose nous aussi.»

Pour M. Audy, c’est l’impact que le club a eu sur les jeunes depuis toutes ces années qui est le moteur des bénévoles. D’ailleurs, plusieurs anciens participants sont revenus comme bénévoles pour permettre à d’autres jeunes de vivre cette expérience.

«Le plus important, c’est la différence qu’on fait dans leur vie. Les enfants, quand ç'a grandi, ç'a besoin de repères. Et ç'a besoin d’avoir du plaisir. Et ç'a besoin de se situer. En faisant ça, on crée une espèce d’encadrement. On sort l’hiver, on les amène prendre une bonne journée de plein air. Ils s’amusent et nous, on s’amuse aussi.»

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média