Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

30 octobre 2019

Yannick Boursier - yboursier@lexismedia.ca

Traverser la rue, un travail d’équipe

Piétons et automobilistes doivent faire leur part

piétons

©Le Bulletin-Yannick Boursier

Traverser la rue est un geste quotidien pour la grande majorité des gens. Mais chaque fois qu’une personne traverse une rue, elle court un risque puisqu’elle devient l’utilisatrice de la voie publique la plus vulnérable.  

Dans le cadre du mois du piéton, Le Bulletin a passé du temps la semaine dernière avec une équipe du Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG) qui a tenu une opération policière sur le respect des traverses de piétons à Buckingham, autant pour les automobilistes que les piétons.

Dans les deux cas, il peut y avoir des constats d’infraction émis par un policier pour le non-respect de la priorité de passage pour l’automobiliste ou encore pour avoir traversé au mauvais endroit pour le piéton.

Durant l’opération, les deux situations sont survenues. D’abord installés près de la traverse de piétons sur l’avenue de Buckingham près de Roméo-Lorrain, les policiers ont intercepté un automobiliste n’ayant pas respecté la traverse. Par la suite, les policiers se sont déplacés près de l’hôpital de Buckingham et plusieurs piétons ont été rencontrés puisqu’ils ne traversaient pas au bon endroit.

Sensibilisation

Pour Renée-Anne St-Amant, agente relationniste médias pour le SPVG, il est important de sensibiliser les gens à cette question. «Oui on va donner un constat d’infraction, mais le constat d’infraction dans son caractère répressif a aussi un caractère préventif. On veut sensibiliser les gens à respecter les endroits où ils vont traverser, à être visible et à ne pas être distrait.»

La distraction est une problématique autant pour les automobilistes que pour les piétons, souligne-t-elle. «L’équation de l’inattention du conducteur et de l’inattention du piéton font en sorte que c’est là où il y a le plus de risque. C’est une combinaison de facteurs qui font en sorte qu’il y a peut-être plus d’accidents concernant les piétons.»

En plus d’être attentifs à ce qui se passe et de respecter la priorité des piétons aux traverses, les automobilistes sont aussi invités à diminuer les risques en connaissant leur milieu. «Portez attention à votre environnement immédiat, conseille Renée-Anne St-Amant. Faites une reconnaissance des lieux. Si vous passez plus souvent à un endroit, voyez où il y a le plus de piétons, où les piétons sont sujets à traverser.»

C’est aussi vrai pour le piéton. «Si on traverse à une intersection, on doit être conscient de l’environnement comme piéton. Et regarder des deux côtés de la rue avant de traverser, c’est une règle de base.»

«Traverser la rue, c’est une responsabilité partagée et des deux côtés il faut qu’il y ait beaucoup de sensibilisation de faite», ajoute Mme St-Amant.

«Il y a eu des accidents, ajoute-t-elle. Et nous, on veut limiter ça. On veut que nos piétons puissent traverser en toute sécurité.»

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média