Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Financière

Retour

20 novembre 2019

Collaboration spéciale - contact@lexismedia.ca

Contrôle fiscal : comment l'éviter?

Publireportage

faux billets fraude

©Photo Archives - Info De La Basse-Lièvre

Recevoir la visite d’un vérificateur fiscal à la maison ou dans son entreprise est un moment toujours déplaisant, même si l’on n’a rien à se reprocher. Nos conseils pour l’éviter et savoir quoi faire au cas où.

Adopter la transparence

La première des choses à faire pour ne pas attirer l’attention du fisc est de déclarer vos revenus en temps et en heure. D’autant qu’en prime, vous pourriez avoir à payer une pénalité de retard. Déclarez donc tous vos impôts et taxes, TPS, TVQ, avant la date. Pour être au clair avec cette obligation, on ne saurait trop vous conseiller de prendre un comptable agréé à Montréal. Présenter des formulaires mal remplis soulignera votre méconnaissance des règles fiscales et suscitera immanquablement l’intérêt du vérificateur.

Présenter des chiffres cohérents

Ne soyez pas trop gourmand dans vos déductions fiscales ! Si par exemple vous déclarez utiliser votre véhicule à des fins professionnelles à 95%, vous ne serez pas crédible, mieux vaut rester sous la barre des 75% pour ne pas éveiller la curiosité du fisc.

Être explicite

Si vous comptez présenter un déficit ou une perte financière importante due à un mauvais investissement, expliquez-le d’une manière détaillée sur un courrier joint à votre déclaration fiscale avec tous les justificatifs. Annoncer des chiffres bruts vous vaudra une demande d’explication, autant anticiper!

Que faire en cas de contrôle fiscal?

En cas de vérification fiscale, vous avez intérêt à contrôler les accès à vos documents tels que les registres, les livres, les pièces comptables, les factures, la liste de vos clients, etc. Il faut aussi éviter les discussions directes avec les salariés ou les parties prenantes, le vérificateur cherchera à poser des questions. Mieux vaut charger une ou deux personnes de l’entreprise ayant une bonne connaissance de ces dossiers de répondre aux demandes d’informations.

Si vous êtes tenu de fournir tous les renseignements, le vérificateur a quant à lui l’obligation de produire un mandat pour avoir accès au domicile d’un particulier et constater son train de vie. Pensez à le réclamer avant de le faire entrer chez vous.

Dans une entreprise en revanche, les demandes doivent rester raisonnables même s’il est conseillé de répondre dans un cadre informel, vous pourrez peut-être vous éviter une notification de contrôle officielle.

Quoi qu’il arrive, il vaut toujours mieux que l’interlocuteur privilégié du vérificateur soit votre conseiller fiscal. Au moins, la visite aura lieu chez lui !

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média