Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

08 décembre 2019

Yannick Boursier - yboursier@lexismedia.ca

Une subvention demandée pour Joseph

Pas d'échange avec la rue Georges

Rue Joseph

©Le Bulletin-Yannick Boursier

Lors du dernier conseil municipal, les élus de Gatineau ont demandé une subvention pour réaliser des travaux d’égouts et d’aqueducs pour plusieurs rues, notamment pour la rue Joseph à Buckingham.

C’est un nouveau fonds qui a été mis en place par le gouvernement du Québec appelé Fonds pour l’infrastructure municipale d’eau (FIMEAU) qui est visé par cette demande.

Selon la résolution adoptée par la ville, un montant de 34,09 millions $ serait disponible pour Gatineau au cours des prochaines années si elle dépose des demandes lors des différents appels de projets prévus en 2019, 2020 et 2021.

La résolution adoptée visait à déposer la demande de financement pour 2019, soit plus de huit millions $ selon le tableau des demandes déposées. Neuf tronçons de la rue Joseph se retrouvent dans cette liste pour les travaux souterrains pour près de trois millions $ en subvention si le tout est accepté.

Pas de changements

Par ailleurs, le changement de priorité entre la rue Georges et la rue Joseph pour les travaux que le conseiller de Buckingham, Martin Lajeunesse, aurait souhaité ne se fera pas. C’est donc dire que les travaux sur Joseph qui sont déjà prévus vont se poursuivre et la rue Georges viendra par la suite.

Lors des discussions budgétaires, les services avaient souligné que ce changement ne serait pas possible notamment parce que le travail est déjà commencé dans le cas de Joseph.

Mais aussi en raison de la nature des travaux. C’est le souterrain qui doit être changé rapidement sur la rue Joseph pour éviter des refoulements d’égout.

Le conseiller affirme d’ailleurs avoir eu plusieurs appels de résidents après qu’il ait proposé d’échanger la priorité des deux rues. «J’ai eu des téléphones de citoyens pour la rue Joseph où on a des problèmes de refoulement. On est vraiment dans les vieux systèmes.»

Ce dernier souligne par contre qu’il entend pousser pour que les travaux sur la rue Georges ne tardent pas trop. «Ça va être important pour moi de pousser les deux dossiers.»

L’adoption du Programme triennal d’immobilisation (PTI) la semaine prochaine permettra d’en savoir plus sur l’échéancier des travaux à venir pour ces deux rues.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média