Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

20 décembre 2019

Yannick Boursier - yboursier@lexismedia.ca

Du pavage pour le chemin Cadieux

Budget de L'Ange-Gardien

Marc Louis-Seize

©Le Bulletin - Yannick Boursier

Après avoir fait les manchettes souvent cette année et avoir fait l’objet de plusieurs questions au conseil municipal, le chemin Cadieux sera finalement pavé en 2020.

Lors de l’adoption du budget de L’Ange-Gardien la semaine dernière, le maire, Marc Louis-Seize a indiqué des investissements de 2 829 507$ dans le budget d’investissement dont 78% serviront à améliorer le réseau routier.

Le projet principal concerne le chemin Cadieux qui sera repavé complètement dès 2020. Ce chemin avait reçu, il y a quelques années, une couche d’asphalte recyclé qui s’était détérioré. Dans le palmarès des pires routes réalisées par CAA Québec, il avait pris le huitième rang plus tôt cette année. Cet été, la municipalité avait décidé d’enlever cette couche d’asphalte, mais la situation ne s’était pas améliorée avec le retour de ce chemin en pierre.

Les travaux de pavage devraient donc se faire ce printemps ou cet été, selon les résultats de l’appel d’offres qui sera lancé au début de 2020.

Le chemin Cadieux n’est d’ailleurs pas le seul endroit qui recevra ce traitement. Une partie du chemin Lonsdale Est sera aussi pavé. «Il y a beaucoup de nids-de-poule. On est constamment là. C’est l’enfer.» Des travaux sont aussi prévus sur les chemins Belter, River, Assad et Lonsdale Ouest.

Pour le maire, il était nécessaire de faire ces travaux. «L’investissement pour les chemins, c’était vraiment important. Oui, on en a mis un peu plus, mais il faut absolument investir pour régler ça une fois pour tout. Chaque semaine, nos employés sont rendus là pour essayer de réparer ça, mais il n’y a pu rien à faire. C’est carrément en fin de vie. Il fallait absolument le réparer.»

Les faibles taux d’intérêt et le montant obtenu de Québec concernant la taxe d’accise sont aussi des facteurs qui ont contribué à investir un peu plus cette année, souligne le maire. «Il faut que ça cesse.»

Chamboisé

Le dossier de l’ancien site de Chamboisé explique aussi la décision de la municipalité. On rappelle que la municipalité est officiellement devenue propriétaire de ce site en novembre dernier et qu’elle prévoit le développer dans les prochaines années.

«Avec l’achat de Chamboisé, on a des projets qui vont venir dans un avenir proche, affirme Marc Louis-Seize. Ça va nécessiter des emprunts pour réaliser des beaux projets.»

Mais avant de mettre de l’argent dans ces projets, le maire souhaitait avoir réglé en grande partie les problèmes liés aux routes. «On va pouvoir avancer après ça.»

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média